Retour

L'Agence d'inspection des aliments annule sa décision sur des vins d’Israël

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a renoncé à sa décision de ne pas étiqueter « Produit de l'Israël » des vins provenant de la Cisjordanie ou des autres territoires occupés par les forces armées israéliennes.

Dans un communiqué publié jeudi, l'agence reconnaît que son évaluation n'avait pas tenu « pleinement compte de l'Accord de libre-échange Canada-Israël (ALÉCI) ».

Selon l'article 1.4 1b de l'ALÉCI, les vins en question adhèrent à l'Accord. L'agence confirme donc que ces vins peuvent être vendus avec l'étiquetage actuel.

La semaine dernière, la Société des alcools de l'Ontario (LCBO) avait indiqué avoir reçu un avis de l'ACIA mentionnant qu'il serait inacceptable que des vins produits à l'extérieur des frontières reconnues d'Israël soient vendus comme du vin israélien.

La confusion n'aura duré que quelques jours, mais assez longtemps pour que les vins des vignobles Psagot et Shiloh soient retirés de la régie des alcools de l'Ontario. Les deux vins seront à nouveau en vente à la LCBO dans les prochains jours.

L'agence fédérale a exprimé ses regrets et assure qu'elle effectuera un suivi auprès de la LCBO pour corriger sa réponse initiale.

Plus d'articles

Commentaires