Retour

L'ambassade de France touchée par la solidarité des Canadiens

Quelques jours après les attentats meurtriers à Paris, l'ambassade de France remercie les Canadiens pour leur appui dans ces moments difficiles, alors que les messages de solidarité et les fleurs continuent à affluer.

« Ça touche au cœur et on sent vraiment qu'il y a une solidarité entre le Canada et la France », souligne Stéphane Schorderet, conseiller presse et communication à l'ambassade de France au Canada.

M. Schorderet estime que les terroristes s'en sont pris à ce que représentent les pays démocratiques. « Ils haïssent la liberté, l'égalité, la fraternité. Ce sont ces valeurs qu'ils combattent. [...] On ne doit pas céder à leur chantage psychologique », soutient-il.

Par ailleurs, l'ambassade de France se fait rassurante auprès de ses ressortissants, précisant qu'il n'y a pas de menaces directes contre les intérêts français au Canada.

M. Schorderet précise qu'il faut faire preuve de vigilance et rappelle que la sécurité est renforcée, en collaboration avec les autorités canadiennes, depuis l'attentat contre Charlie Hebdo en janvier dernier.

Des moments de silence à la mémoire des victimes

Par ailleurs, des citoyens d'Ottawa-Gatineau ont respecté une minute de silence, lundi, en solidarité avec les personnes touchées par les attentats.

Certains se sont rassemblés au Conseil des arts du Canada, sur la rue Elgin à Ottawa, où la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a brièvement pris la parole.

Une minute de silence a aussi été observée sur le coup de midi sur l'ensemble des sites de l'Université du Québec en Outaouais (UQO). Par voie de communiqué, le recteur Denis Harrisson a laissé savoir que son établissement voulait ainsi montrer sa solidarité envers l'ensemble des universitaires français touchés par les événements.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine