Retour

L'argent amassé à l'Odyssée pourrait bel et bien servir au mobilier

Le conseil d'établissement de l'école de l'Odyssée à Gatineau maintient que l'argent qui sera amassé lors de sa collecte de fonds pourrait servir à l'achat de mobilier, bien que les sommes servent en priorité aux activités culturelles.

Après avoir pourvu aux besoins dans ce domaine, s'il reste de l'argent, les fonds pourraient être utilisés pour d'autres articles, comme des pupitres et des chaises, précise le Conseil d'établissement par voie de communiqué.

La semaine dernière, l'équipe-école de l'établissement de l'Odyssée avait lancé une campagne de financement. Dans une lettre aux parents, elle précisait que la vente de produits, notamment de chocolat, servirait à acheter du mobilier, en plus de financer les activités.

La Commission scolaire des Draveurs (CSD) avait qualifié l'envoi de la lettre comme une « erreur administrative ». Selon elle, une école ne peut amasser des fonds pour des biens et des meubles puisqu'un budget est alloué à ce type de dépenses.

Même si l'entretien de l'immeuble et des installations relève de la commission scolaire, le conseil d'établissement estime qu'il peut y jouer un rôle.

« Les membres du conseil d'établissement de l'école de l'Odyssée considèrent qu'ils ont le droit d'affecter une partie des sommes d'argent amassées par ses collectes de fonds à l'achat de mobilier neuf pour les élèves », peut-on lire dans le communiqué.

Par ailleurs, le conseil estime qu'un réinvestissement majeur doit être fait en éducation pour répondre adéquatement aux besoins des élèves.

La CSD précisera ses règles avec les gestionnaires

Dans un communiqué publié jeudi matin, la Commission scolaire des Draveurs insiste pour dire que seuls les fonds résiduels pourraient servir à d'autres fins que le financement d'activités culturelles, et ce, si la campagne est « particulièrement lucrative ».

Par ailleurs, la CSD souligne que les balises concernant la tenue d'activités de financement, notamment quant « à la nature des campagnes de financement permises », seront précisées auprès des gestionnaires dans les prochaines semaines.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »