Retour

L'arrivée du train léger pourrait perturber la routine des usagers

De grands changements seront à prévoir pour tous les utilisateurs d'OC Transpo lorsque le train léger sera en marche, en 2018. Le nombre d'autobus qui circuleront au centre-ville d'Ottawa diminuera de 90 %, selon le directeur général d'OC Transpo, John Manconi.

Dans un briefing technique présenté mardi, les dirigeants du transporteur ont annoncé le plan pour 2018.

La plupart des usagers devront prendre l'autobus jusqu'à Tunney's Pasture dans l'ouest, Blair dans l'est et Hurdman, qui sera la station au cœur de la ligne de la Confédération. Une fois à une des stations, les usagers pourront embarquer à bord d'un train tout neuf, pour terminer leur trajet jusqu'au centre-ville.

OC Transpo a aussi profité de la rencontre de mardi pour annoncer une série d'autres changements, comme une nouvelle structure tarifaire et l'élimination des billets de papier.

Tarifs révisés, adieu lignes express!

Un peu comme les gens de Gatineau avec le Rapibus, ce sera la fin des circuits express vers le centre-ville. L'autre gros changement pour les utilisateurs touche les tarifs. En ce moment, les usagers paient 103$ pour service régulier, 127$ pour l'express.

À compter de janvier prochain, un tarif unique: 112$.

Changements à venir pour les lignes du centre-ville

Beaucoup de trajets du centre-ville, comme les circuits 1, 5, 7, 14 et 15, seront divisés et raccourcis afin qu'ils soient plus fiables, explique OC Transpo.

De nouvelles lignes seront réparties en différentes catégories, soit les lignes « rapides », qui se déplaceront entre les différentes stations. Les lignes « connexions » longeront les routes principales de la capitale nationale et les autobus des lignes dites « fréquentes » circuleront dans les différents quartiers de la ville.

Moins d'autobus, moins de chauffeurs 

Les grands perdants seront les chauffeurs d'autobus, puisqu'une rame de train équivaut à 9 autobus articulés de moins dans les rues.

Il ne devrait y avoir qu'un seul chauffeur dans le train ainsi qu'un superviseur, ce qui fera que quelques centaines de chauffeurs perdront leur poste.

Avec ces pertes d'emploi, OC Transpo croit pouvoir faire une économie annuelle de 15 millions de dollars. 

Selon les informations de Gilles Taillon et CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine