Retour

L'arrivée prévue du train léger à Orléans suscite l'espoir des entrepreneurs du quartier

Le quartier d'Orléans veut attirer plus d'entreprises dans ce secteur de la ville d'Ottawa. C'est que l'arrivée prochaine du train léger à Orléans fait déjà rêver de nombreux entrepreneurs, qui étaient réunis, jeudi matin, lors d'une activité de réseautage organisée par la Chambre de commerce d'Orléans.

Un texte de Claudine Richard

Le temps où plusieurs grandes entreprises échappaient à Orléans au profit du centre-ville d'Ottawa pourrait être bientôt révolu, selon le coprésident du développement économique de la Chambre de commerce d'Orléans, Sean Crossan. Il croit que l'arrivée du train léger changera tout.

« Le défi, c'est qu'on n'a pas de grandes entreprises », souligne-t-il. « Il y a toujours des petites et moyennes entreprises, mais ça va changer avec l'arrivée du LRT [train léger sur rail]. »

La Chambre de commerce rappelle que le quartier d'Orléans possède un taux de diplomation postsecondaire enviable de 65 % à 81 %.

Selon les projections de la Ville d'Ottawa, la phase 2 du train léger vers l'est sera terminée en 2023. Orléans espère innover d'ici là.

Investissements en recherche et développement

De son côté, le secrétaire parlementaire du ministre de l'Innovation et député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, est venu parler de l'importance qu'accorde le gouvernement fédéral au financement des entreprises en recherche et développement.

Il a souligné le fait que ce type d'entreprises augmente dans les pays de l'OCDE, mais qu'il baisse au Canada depuis près de 15 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine