Retour

L'auteur présumé du meurtre de Brandon Volpi se disait « bon garçon »

Devontay Hackett, âgé de 21 ans, accusé d'avoir poignardé à mort Brandon Volpi pendant une bagarre devant l'hôtel Les Suites de la rue Besserer, au centre-ville d'Ottawa, a envoyé un message texte à une amie le lendemain des faits lui disant qu'il avait été un « bon garçon ».

Devontay Hackett subit son procès depuis le début de la semaine pour meurtre au second degré pour des faits survenus en juin 2014.

Ce soir-là, Sarah Tahan, âgée de 20 ans, était son rancard pour le bal de promo.

Elle a dit vendredi devant la cour d’Ottawa que bien qu’elle était allée à la soirée avec Devontay Hackett, ils ne formaient pas un couple.

Le soir des faits, des élèves buvaient dans la chambre du présumé meurtrier à l'hôtel Les Suites, mais elle ne l’avait pas vu boire – bien qu’elle ait noté qu’il avait deux bouteilles de 26 oz de liqueur.

Sarah Tahan a dit à la cour qu’elle avait quitté la soirée après le bal, mais qu’elle avait envoyé un message texte à Devontay Hackett pour le remercier et lui demander s’il pouvait lui envoyer quelques photos.

Il lui a répondu qu’il les lui enverrait quand il aurait une connexion Wi-Fi, a-t-elle poursuivi.

Plus tard dans la matinée, Sarah Tahan a entendu des amis parler de la bagarre survenue la vielle et a ensuite renvoyé un message à Devontay Hackett.

« J’ai entendu que les choses avaient dégénéré la nuit dernière, j’espère que tu n’as pas eu de problèmes [trad libre] », avait-elle écrit.

Ce à quoi, lui a répondu : « Ahah et toujours sans problème bon garçon O:) ». Le symbole à la fin de son message est un ange avec une auréole et l'expression « bon garçon » est en français dans le texte.

Pendant le contre-interrogatoire, la jeune femme a dit aux avocats de la défense qu'elle n'avait vu aucun signe de tensions ou de problèmes entre Devontay Hackett et d'autres élèves, y compris ceux d'autres écoles.

Devontay Hackett fréquentait l'école secondaire St. Pius X alors que Brandon Volpi était à St. Patrick's.

Sarah Tahan a aussi dit à l'avocat de la défense Joseph Addelman qu'elle avait vu Devontay Hackett changer de vêtements pour un short et un chandail blanc et qu'il n'avait pas de couteau sur lui.

Mardi, la Couronne a soutenu en cour que Volpi avait été poignardé alors qu'il venait en aide à un camarade de classe, au cours d'une querelle liée à la disparition d'un téléphone cellulaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine