Sur le plan économique, les nuages continuent de s'accumuler au-dessus d'Ottawa. Les indicateurs poursuivent leur tendance à la baisse, même si les prévisions à court et moyen terme constituent quelques rayons de soleil à l'horizon.

La mise à jour économique mensuelle de la Ville d'Ottawa mentionne que l'économie de la capitale nationale devrait croître d'à peine 0,7 % en 2015.

Il s'avère que ce taux de croissance, qui est presque nul, est inférieur à 1 % pour la quatrième année consécutive.

Les économistes prédisent que l'année prochaine pourrait être un peu meilleure. En effet, selon le Conference Board du Canada, la croissance devrait atteindre 1,6 %.

La bonne nouvelle réside dans le fait que les compressions du gouvernement fédéral dans la fonction publique semblent être terminées, après une perte de 18 000 emplois dans ce secteur cette année.

En contrepartie, les technologies de l'information poursuivent sur leur lancée avec près de 16 400 emplois qui ont été créés dans ce secteur au cours des cinq dernières années.

Il est à noter que le marché de la construction et de l'immobilier poursuit sa stagnation. Les mises en chantiers ont reculé, sauf dans les quartiers de banlieue comme Gloucester, Nepean et Kanata. La valeur des permis de construire a aussi chuté de près de 20 % jusqu'à ce jour, en 2015.

De grands projets de construction émanant principalement de donneurs d'ordres institutionnels ou gouvernementaux, tels que le chantier du train léger, l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa ou le Centre national des Arts, permettront de soutenir la croissance, selon la Ville.

D'après des informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine