Retour

L'élan de solidarité pour la Gatinoise amputée prend de l'ampleur

Une jeune gatinoise de 18 ans amputée de ses quatre membres devrait se réveiller cette semaine du coma artificiel dans lequel elle a été plongée à la suite d'un grave accident de voiture, la veille de Noël. Au réveil de Sabryna Mongeon, une compagne de financement participatif lui aura laissé plus de 115 000 $.

La jeune femme a heurté un poteau électrique près de Gatineau. En sortant de sa voiture, elle a reçu une violente décharge électrique. Gravement blessée, elle a été amputée des deux bras et des deux jambes la semaine dernière.

L'ancien directeur général d'Ottawa 2017, Guy Laflamme, s'est dit bouleversé par la triste histoire de Mme Mongeon. Il compte faire un don de plus de 10 000 $ à la campagne.

Il entend remettre son boni de 2017, soit 10 000 $, à la jeune femme et sa famille. Il veut aussi offrir aux enchères son manteau aux couleurs du 150e anniversaire de la Confédération et un voyage pour deux à Nantes, en France, pour aller voir le dragon Long Ma du spectacle urbain la Machine, en plus de rencontrer l'équipe de production.

« C'est inimaginable comme drame. Et je me suis dit : ''comment je peux aider? Est-ce que je peux utiliser ma notoriété temporaire, momentanée pour essayer de contribuer à cette cause?'' Parce qu'elle aura besoin de beaucoup de moyens pour reprendre sa vie en main », a déclaré M. Laflamme, en entrevue à Radio-Canada.

Un témoignage émouvant

Lundi, une résidente d'Ottawa qui a été amputée des jambes et d'un bras après avoir été infectée par une rare bactérie, en 2013, a témoigné tout son soutien pour Sabryna Mongeon. En entrevue à Radio-Canada, Christine Caron a expliqué que l'épreuve est « difficile » en raison des obstacles, mais que les choses s'améliorent avec le temps.

« Premièrement, c'était pour lui dire que ça va s'améliorer, c'est lent [...] Sa vie n'est pas terminée, elle va juste changer de direction et ses rêves ne sont pas finis, ils sont là. Tu peux rêver sans membres! Tu peux continuer », a affirmé Mme Caron.

En soirée lundi, la soeur de Sabryna Mongeon, Samantha, a qualifié ce message et tous ceux que la famille a reçus depuis l'incident d'« incroyables » et « touchants ».

« Ça va nous aider, la famille, beaucoup, mais aussi ma petite soeur à comprendre peut-être ce qui s'en vient pour elle », a déclaré la jeune femme de 21 ans.

D'après le reportage de Florence Ngué-No

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »