Retour

L'entente entre la FIQ et Québec bien reçue en Outaouais

L'entente de principe avec le gouvernement du Québec ratifiée à 87% par les membres de la Fédération interprofessionnelle du Québec (FIQ) est bien accueillie dans la région.

Les résultats du vote référendaire, tenu les 3 et 4 février derniers, ont été dévoilés vendredi alors que l'entente avait été conclue il y a quelques semaines.

L'objectif du syndicat était notamment d'améliorer les conditions d'exercice des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes.

Selon la présidente du syndicat en Outaouais, Lyne Plante, les professionnels de la santé pourront mieux répondre aux besoins des patients.

« Il y aura différentes spécialités, ça ne sera pas le même ratio d'employés qu'on soit aux soins intensifs, aux urgences ou en chirurgie. Or, on analyse pour avoir les bonnes personnes aux bonnes places pour dispenser des soins de qualité », explique-t-elle.

La présidente de la FIQ, Régine Laurent, se réjouit aussi de cette ratification.

« Cette entente, nous l'avons négociée pour les professionnelles en soins à partir des priorités qu'elles nous avaient exposées », déclare-t-elle.

Régine Laurent estime que la qualité et la sécurité des soins pour les patients seront ainsi améliorées.

La FIQ représente plus de 66 000 personnes, soit la plupart des professionnels en soins infirmiers et cardiorespiratoires travaillant dans les établissements publics québécois.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards