L'auteur et illustrateur gatinois Guillaume Perreault s'apprête à vivre une nouvelle aventure : celle de transposer son personnage fictif de Bob le facteur en série animée et en jeux vidéo.

Un texte de Jean-François Chevrier

Lorsqu’il a écrit et illustré son deuxième roman graphique Le facteur de l’espace en 2016, Guillaume Perreault ne s’attendait pas à voir son « Bob » sur petit écran et sur plateforme mobile. C’est en publiant une bande dessinée sur les médias sociaux que l’artiste a partagé cette belle nouvelle.

Le Facteur de l'espace, publié aux éditions La Pastèque, connaît un beau succès au Québec et en France. L’ouvrage a aussi été traduit pour les jeunes lecteurs de la Corée du Sud. Depuis, une collaboration est née entre Guillaume Perreault, son éditeur et l’entreprise Urbania pour mener en parallèle ces nouveaux projets financés par le programme Innovation du Fonds des médias du Canada et Corus-FMC.

De l'animation pour la télé

En ce qui concerne la série animée, l’objectif est de faire du Facteur de l’espace une série télévisuelle. L’équipe espère aussi la présenter sur la plateforme Netflix. Pour l’instant, la série n’est pas encore liée à un diffuseur précis. L’idée est donc d’élaborer un concept qui aura un format, une durée et un style susceptible d’attirer les diffuseurs.

Un jeu interactif

Le jeu vidéo sera quant à lui destiné aux plateformes mobiles. L’artiste ne ferme pas la porte à décliner le jeu sur ordinateur. Le concept sera interactif : en s’inspirant du livre, l’utilisateur pourra vivre l’aventure du facteur intergalactique et effectuer lui-même des livraisons. Il évoluera au rythme de Bob sur son vaisseau.

Le graphiste de formation s’éclate à l’idée de faire évoluer son personnage et de lui inventer de nouvelles aventures. Guillaume Perreault agira à titre de directeur créatif. Il chapeautera les étapes de créations et en assurera un « contrôle de qualité ». Il devra aussi présenter « la vision du Facteur de l’espace  » aux animateurs, concepteurs et producteurs avec qui il devra désormais collaborer.

« Je ne cacherai pas que je suis un peu inquiet, mais inquiet d’une bonne manière. Je suis très excité et curieux de voir ce qui va s’offrir à moi. Le jeu vidéo, la production télévisuelle, c’est un nouveau monde pour moi! Heureusement, je suis très bien entouré », conclut l'auteur et illustrateur.

Plus d'articles