Retour

L'exposition florale MosaïCanada fait face à un important manque à gagner

Malgré les contributions des gouvernements fédéral de 5 millions de dollars et provincial de 2 millions de dollars, la directrice générale des Mosaïcultures internationales indique qu'il est difficile de trouver des commanditaires. Il manque toujours 800 000 $ en commandites.

Un texte de Nathalie Tremblay

Lise Cormier est catégorique : il n'est « pas question de couper la qualité des œuvres pour couper le budget ». Elle ajoute qu'à trois mois du début de l'exposition horticole, il reste peu de temps pour trouver cette somme.

Les Mosaïcultures pourraient devoir absorber ce manque à gagner. Les administrateurs prendront une décision à la clôture de l'événement à la mi-octobre.

Mme Cormier précise que des personnes souhaiteraient faire l'acquisition de certaines pièces qui seront exposées durant l'été, ce qui permettrait de récupérer une partie des montants.

Visite des concepteurs chinois

Entre-temps, les préparatifs vont bon train. Une délégation de la Ville de Shanghai a visité le parc Jacques-Cartier, mercredi, pour inspecter le site où l'œuvre de la Chine sera érigée durant l'événement MosaïCanada.

Le concepteur de la sculpture représentant la danse des lions, une tradition millénaire en Chine, et son équipe se sont dit satisfait de l'emplacement choisi par les organisateurs, qui a vue sur le parlement canadien.

Wei Zhongxin, le concepteur, admet que l'échéancier d'un peu plus de trois mois est serré pour terminer l'oeuvre de huit mètres de haut. « Mais nous allons faire des efforts pour bien réaliser cette oeuvre », a-t-il affirmé aux médias.

La charpente de l'œuvre chinoise, composée de neuf lions géants, fait actuellement route vers le Canada. Le bateau qui la transporte devrait arriver au pays au cours des prochaines semaines.

Les préparatifs se poursuivent

Plusieurs des structures majeures sont déjà arrivées sur le site gatinois.

Ainsi, la réplique grandeur nature du premier train à avoir circulé au Canada a été livrée mardi. Les autres seront installées au cours des prochaines semaines.

Suivra l'arrivée des horticulteurs à la mi-mai pour commencer le travail de plantation des centaines de milliers de plantes qui orneront chacune des sculptures.

Une trentaine d'horticulteurs de la région ont déjà été embauchés et l'organisation en a besoin d'autres.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine