Retour

L'heure est aux bilans de campagne : peu de promesses concrètes pour Ottawa

Les candidats de la région d'Ottawa ont été très actifs sur le terrain, pendant près de 30 jours, pour rallier un maximum d'électeurs à leur parti. La santé, l'éducation et l'économie ont été des thèmes récurrents, tout au long de la campagne. Avez-vous remarqué, cependant, que les candidats ont été peu nombreux à se prononcer sur des enjeux locaux?

Un texte d'Angie Bonenfant

Questionnée à ce sujet, Geneviève Tellier, professeure à l'École d'études politiques de l'Université d'Ottawa, a elle aussi fait ce constat. Les candidats, dit-elle, s'en sont tenus au script partisan et se sont peu - voire pas du tout - aventurés en dehors de la plateforme de leur parti.

Pour Mme Tellier, cette stratégie semble un choix délibéré des partis qui, de plus en plus, cherchent à contrôler le message. On veut éviter les gaffes, donc on exerce un contrôle serré sur les candidats.

Lorsque le candidat néo-démocrate dans Ottawa-Sud, Joel Harden, a exprimé une opinion qui allait à l'encontre de la position de son parti, en milieu de campagne, sa chef, Andrea Horwath a rapidement désapprouvé son comportement.

Dans une entrevue accordée à la radio anglaise de Radio-Canada, Mme Horwath a admis être « inquiète » lorsque ses candidats exprimaient des opinions politiques différentes de celles de la plateforme du parti.

Effectivement, lorsqu'un candidat dit quelque chose qui va à l'encontre de la position officielle du parti, cela peut envoyer un mauvais signal, indique Geneviève Tellier. « Ça laisse entendre que le parti est désorganisé ou qu'il y a de la bisbille. »

Il ne faut pas oublier que la campagne électorale est une grande entreprise publicitaire étalée sur un mois qui peut dérailler au moindre faux pas, rappelle la spécialiste. Les organisateurs politiques ne veulent prendre aucune chance, même si restreindre les candidats de cette façon les éloigne des préoccupations des électeurs.

Ceci dit, cela n'a pas empêché certains candidats de se prononcer sur des enjeux propres à leur circonscription et d'y aller de leurs propres promesses. Voici un bilan.

  • Le candidat Joel Harden, dans Ottawa-Centre, s'est engagé à ce que 30 % des nouvelles constructions soient dédiés au logement abordable à Kitchissippi.
  • La candidate dans Orléans, Barbara Zarboni, appuiera le financement pour l'achèvement de la phase 2 du train léger jusqu'à Trim.
  • Lyra Evans, candidate dans Ottawa-Vanier, se battra pour garder l'Armée du Salut dans le marché By.
  • La candidate dans Carleton, Courtney Potter, promet des fonds pour la construction d'une nouvelle école secondaire anglaise dans Riverside sud. Mme Potter soutient également que son parti investira 140 millions de dollars pour le transport en commun à Ottawa.
  • La candidate dans Carleton, Goldie Ghamari, a dit que son parti honorera entièrement le financement engagé par le gouvernement actuel pour la construction d'une école secondaire publique à Stittsville.
  • La candidate dans Kanata-Carleton, Merrilee Fullerton, soutiendra tout effort visant à développer de plus grandes zones WiFi publiques et une plus grande couverture à large bande dans l'ouest d'Ottawa.
  • La candidate dans Nepean, Lisa MacLeod, s'est engagée à travailler pour un nouvel échangeur sur l'autoroute 416, à rendre la circulation plus sécuritaire sur le chemin Greenbank et à construire de nouvelles écoles.
  • Karin Howard, candidate dans Ottawa-Sud, travaillera pour garder deux appareils IRM à la Clinique de dépistage du cancer du sein de l'Hôpital Riverside.
  • Le candidat dans Orléans, Cameron Montgomery, promet l'achèvement de la phase 2 du train léger jusqu'au chemin Trim, tel que convenu.
  • Bob Chiarelli, le candidat dans Ottawa-Ouest-Nepean, a promis un investissement supplémentaire de 50 millions de dollars pour le prolongement de la ligne Trillium jusqu'au chemin Limebank dans la communauté Riverside Sud d'Ottawa.
  • Le candidat dans Glengarry-Prescott-Russell, Pierre Leroux, promet d'améliorer les services de téléphonie cellulaire et d'internet haute vitesse dans l'Est ontarien. Il promet également l'agrandissement de la route 174. Il s'engage à rectifier la situation actuelle des frais ambulanciers intermunicipaux.
  • Lovina Srivastava, candidate dans Nepean, travaillera fort pour améliorer la programmation artistique dans la circonscription.
  • Le candidat dans Ottawa-Centre, Yasi Naqvi, s'est engagé avec ses pairs à appuyer le projet d'un train léger passant par le pont Prince-de-Galles pour se rendre à Gatineau. Il a aussi promis la construction de nouvelles écoles et de nouveaux logements abordables dans son comté.
  • En compagnie de son homologue John Fraser, candidat dans Ottawa-Sud, M. Naqvi s'est engagé à terminer le réaménagement du campus Civic de l'Hôpital d'Ottawa
  • La candidate dans Orléans, Marie-France Lalonde, promet d'obtenir du financement de la province pour les travaux sur la route régionale 174, le boulevard Saint-Joseph et un nouveau centre communautaire pour les jeunes.

Plus d'articles