Retour

L'homme d'affaires Nicolas Gosselin veut se joindre aux propriétaires des Olympiques de Gatineau

Si vous suivez les Olympiques de près, les chances sont bonnes que vous ayez croisé Nicolas Gosselin dans les couloirs de l'aréna Robert-Guertin dans les derniers mois.

Un texte de Jonathan Jobin

L'homme d'affaires, qui possède Planète Mobile Rogers, s'est engagé à fond dans l'administration de l'organisation depuis l'automne. Il ne cache pas qu'il attend maintenant une occasion de se joindre au groupe de propriétaires des Olympiques.

« Mon désir a été mentionné à l'équipe actuelle et à la Ligue », confie Gosselin en entrevue à Radio-Canada.

L'homme de 33 ans a l'intention d'être patient toutefois. « J'ai un désir d'investir, surtout avec l'avenir qui est prometteur. Le timing est bon. Si l'opportunité se présente, c'est quelque chose que je voudrais faire. J'ai la chance d'avoir le temps de m'impliquer ici », poursuit Gosselin.

Le copropriétaire des Olympiques et directeur des opérations hockey, Alain Sear, voit d'un bon oeil l'éventuelle arrivée de Nicolas Gosselin parmi ses partenaires.

« Plus un propriétaire est impliqué dans les activités du club, le mieux ça peut aller. Si un jour, un actionnaire décide de quitter l'organisation, c'est plaisant de voir qu'il y a une relève », affirme Sear.

Les Olympiques de Gatineau ont dix propriétaires qui se séparent les parts de la franchise également. Il s'agit maintenant de trouver l'un d'entre eux qui voudrait s'en départir. Louis Brisson, qui a hérité des parts de son père Jean-Robert, il y a quelques années, pourrait être un bon candidat.

Une organisation qui se renouvelle

Propriétaire ou non, Nicolas Gosselin a l'intention de faire sa part pour l'organisation.

Il occupe les fonctions de directeur des opérations depuis quelques mois et veut participer au vent de changement qui souffle sur les Olympiques. « Il y a une énergie qui s'installait déjà chez les actionnaires et dans l'équipe. Je veux faire partie de cela », ajoute Gosselin, qui parle aussi d'amener des idées plus jeunes.

Nicolas Gosselin a récemment aidé à organiser une soirée entre les partisans et la direction de l'équipe et veut contribuer à changer les façons de faire de l'organisation.

« Le hockey a toujours été une passion. Je suis un ancien joueur et j'ai été entraîneur et arbitre. J'ai toujours été impliqué dans le monde du hockey. Les Olympiques, c'est le club de hockey de l'Outaouais », souligne Gosselin.

L'homme d'affaires se dit très enthousiasmé par le déménagement de l'équipe dans un nouvel aréna dans quelques années. Il rêve également d'organiser le tournoi de la Coupe Memorial en 2022.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine