Retour

L'Hôpital d'Ottawa nie avoir porté atteinte à son ex-directeur qu'il poursuit

L'Hôpital d'Ottawa nie avoir diffamé l'un de ses anciens administrateurs, qu'il a accusé de participer à un régime de remboursement illégal qui aurait impliqué une fraude, un détournement de fonds et un détournement de fonds hospitaliers.

Ce déni vient dans sa réponse à une contre-poursuite déposée plus tôt ce mois-ci par Brock Marshall, qui a passé 28 ans à travailler à l'hôpital et a été directeur de l'ingénierie et des opérations avant de prendre sa retraite en 2015.

Brock Marshall est l'un des deux anciens administrateurs de l'Hôpital d'Ottawa nommés dans une demande introductive déposée en cour en janvier 2016 par l'hôpital, qui prétend qu'ils ont fraudé l'établissement en échange de vacances de luxe, de voitures gratuites ou peu coûteuses et d'autres faveurs familiales.

L'ancien directeur de la planification des projets et des capitaux, Frank Medwenitsch, fait face aux mêmes accusations.

Les avocats de l'hôpital avaient accusé également cinq compagnies d'avoir conspiré pour mettre sur pied un stratagème frauduleux dans l'octroi de contrats de moins de 250 000 $.

Dans sa preuve déposée vendredi, l'hôpital a réitéré sa conviction que Marshall avait participé au présumé projet frauduleux.

L'administration de l'institution affirme avoir traité le dossier de l'ex-directeur de bonne foi, tout comme l'enquête. En plus de nier que les déclarations à l'égard de l'ex-directeur sont diffamatoires, l'hôpital affirme croire que Brock Marshall n'a subi aucun dommage à la suite de ces accusations.

Brock Marshall prétend avoir subi des dommages financiers et émotionnels importants depuis que cette histoire a été mise au jour.

D'après des documents obtenus par Amanda Pfeffer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine