Retour

L'Hôpital Pierre-Janet accueillera à nouveau des patients

Après un an et demi de travaux d'envergure provoqués par un important dégât d'eau en février 2017, le pavillon principal de l'Hôpital Pierre-Janet, à Gatineau, va pouvoir rouvrir ses portes dans les prochaines semaines.

En tout, ce sont 80 patients et une centaine de membres du personnel qui pourront retourner dans l'édifice principal de Pierre-Janet, au 20, rue Pharand.

Le Centre de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a indiqué que les premiers patients seraient de retour dans l'établissement le 23 juillet.

Le CISSS de l'Outaouais espère un retour des patients en douceur et a prévu plus de personnel et environ un mois pour que tout se passe bien.

Les patients adultes avaient été relocalisés dans d'autres édifices de Pierre-Janet et à l'Hôpital de Hull. Les patients adolescents et les enfants avaient été envoyés dans les installations du Centre jeunesse de l'Outaouais, sur le chemin Freeman, et à l'Hôpital de Gatineau.

Des travaux d'envergure

Le dégât d'eau a déclenché un plan de réfection complet de l'édifice construit dans les années 30. Les travaux ont coûté 17,5 millions de dollars.

Tout l'amiante a été retiré de la structure. La plomberie a été refaite et un système de climatisation a été installé dans tout l'édifice. Les plafonds ont également été fermés par mesure de sécurité.

Par ailleurs, les postes de surveillance et de sécurité ont aussi été refaits et de nouveaux locaux ont été aménagés pour les besoins de la clientèle dans le bâtiment principal.

Le dégât d'eau dans ce bâtiment et l'évacuation subséquente a aussi provoqué l'aménagement de 15 nouvelles places d'hébergement en santé mentale dans l'édifice voisin, le 30, rue Pharand.

Une collaboration importante des employés

Le président-directeur général du CISSS de l'Outaouais, Jean Hébert, a tenu à souligner que l'évacuation avait été un succès grâce à la collaboration des gestionnaires et du personnel soignant.

Les gestionnaires et les médecins du CISSS de l’Outaouais ont su se donner la main pour passer à travers cette épreuve. Ils ont démontré qu’ils avaient à cœur le bien-être et la sécurité des usagers et ont fait preuve d’une grande capacité d’adaptation, a tenu à préciser M. Hébert.

La présidente du Syndicat des professionnelles en soins de l'Outaouais (FIQ-SPSO), Lyne Plante, abonde dans le même sens. Elle soutient que si le plan de réintégration des patients à Pierre-Janet est suivi comme prévu, leur arrivée se fera dans un contexte positif.

Avec les informations de Roxane Léouzon

Plus d'articles