Retour

L'infirmière à l'origine du « livre noir des urgences de l'Outaouais » démissionne

EXCLUSIF - Radio-Canada a appris que l'infirmière à l'origine du « livre noir des urgences de l'Outaouais », Sabrina Cyr, a décidé de démissionner. Elle va en faire l'annonce vendredi soir dans le cadre d'une activité de mobilisation des professionnels de la santé de l'Outaouais au Petit Chicago, dans le Vieux-Hull.

Sabrina Cyr était infirmière à l'urgence de l'Hôpital de Gatineau depuis 2016. Il y a un mois, elle a réussi à mobiliser une cinquantaine de ses collègues des urgences en Outaouais pour dénoncer des conditions de travail jugées inacceptables.

Dans le recueil d'une cinquantaine de témoignages, il était question de surcharge de travail, d'épuisement professionnel, d'heures supplémentaires obligatoires, de ratio patient/infirmière problématique.

Aujourd'hui, Mme Cyr explique que malgré cette mobilisation et le battage médiatique qui a suivi, rien a changé à l'urgence. Elle a le sentiment de ne pas être écoutée ni prise au sérieux par la direction du CISSSO. Au contraire, elle affirme que le climat de travail s'est détérioré.

« À part ce qu'ils vous ont dit dans les médias, on n'a jamais eu de réponse directe de l'employeur sur tout ce qu'on a fait et ça, c'est un peu désolant. C'est un peu ça qui nous a déçu, parce qu'on s'attendait à un minimum, parce que ce qu'il y a dans le livre noir, c'est gros, c'est très lourd, et c'est quand même la majorité de leurs employés d'urgence qui ont écrit », a déploré l'infirmière démissionnaire.

Mme Cyr affirme même avoir subi de l'intimidation de la part de ses supérieurs.

Elle a déjà reçu une offre d'emploi pour aller travailler dans le N>Bord du Québec.

Témoignages dans le Vieux-Hull

Vendredi soir, les infirmières de l'Outaouais et d'autres professionnelles de la santé vont prendre la parole au bar Le Petit Chicago, dans le Vieux-Hull, pour témoigner de leurs conditions de travail, qui, disent-elles, affectent non seulement leur qualité de vie, mais aussi la qualité des soins et la sécurité des patients.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a été invité à cette soirée, mais il n'a pas donné de réponse quant à sa participation. Il assure travailler à trouver une solution avec le syndicat.

La prochaine rencontre entre le syndicat et la direction du CISSS de l'Outaouais aura lieu lundi.

Avec les informations de Florence Ngué-No et Christian Milette

Plus d'articles