Retour

L'investiture libérale dans Ottawa-Vanier aura lieu le 5 février

C'est l'heure des choix pour les membres du Parti libéral dans la circonscription fédérale d'Ottawa-Vanier. L'investiture qui vise à remplacer feu Mauril Bélanger aura lieu le dimanche 5 février.

Un texte de Angie Bonenfant

L'annonce a été faite, par voie de communiqué, vendredi en début de soirée à tous les candidats inscrits dans la course à l'investiture.

Les membres ont donc rendez-vous au Centre des conférences d'Ottawa, sur la rue Coventry entre 10 h et 15 h.

Une dizaine de candidats se font la lutte pour obtenir le privilège de représenter le Parti libéral aux prochaines élections partielles.

« Je suis prêt et content qu'une date ait été donnée pour l'investiture », a déclaré Francis LeBlanc un des candidats dans la course. « Cela va changer l'allure de ma campagne et je suis prêt à la mener jusqu'au bout. »

La course à l'investiture entame un virage intéressant, a déclaré Nicolas Moyer, qui fait campagne depuis maintenant quatre mois : « On ne peut plus recruter de nouveaux membres, car c'est seulement ceux qui sont déjà enregistrés qui pourront voter ».

« La plus grande différence », a-t-il soutenu, « c'est que l'on doit maintenant convaincre ceux qui sont déjà enregistrés avec le parti et qui vont pouvoir voter ce jour là, plutôt que de chercher à recruter de nouveaux membres. »

Il est toujours possible de poser sa candidature à l'investiture puisque la date limite pour soumettre et compléter les formulaires est le 23 janvier.

La veuve de Mauril Bélanger appuie Mona Fortier

La veuve de Mauril Bélanger, Catherine, s'est officiellement engagée, vendredi, à soutenir la candidate Mona Fortier dans la course à l'investiture libérale dans Ottawa-Vanier.

Cet appui n'est pas réellement une surprise pour Mme Fortier. Catherine Bélanger avait déjà donné son appui à la candidate, au mois de décembre dernier, lors du lancement de sa campagne.

L'appui public et officiel de son amie de longue date est toutefois pour Mona Fortier un baume au coeur.

« C'est un grand honneur d'avoir Catherine Bélanger à mes côtés pour cette campagne », a indiqué Mme Fortier, en entrevue. « J'apprécie beaucoup le geste de Catherine Bélanger. »

Avant même le début de la course à la succession de Mauril Bélanger, la candidature possible de son épouse Catherine était sur toutes les lèvres.

Mme Bélanger a décidé de ne pas se lancer dans la course et de soutenir la candidate Mona Fortier, une proche collaboratrice de son défunt mari.

« Elle voulait me démontrer son appui parce que j'ai fait preuve d'engagement dans la communauté, j'ai l'expérience acquise et je suis prête pour être la prochaine députée, si les gens m'accordent cette faveur », a soutenu Mme Fortier.

« Je sais que Mauril a eu beaucoup de confiance dans Mona, alors c'est vraiment la clef pour moi, c'est seulement d'écouter, mais aussi bien comprendre et prendre le leadership », a pour sa part soutenu Mme Bélanger.

« Candidatures exceptionnelles »

Cet appui arrive en pleine campagne de recrutement de partisans, un appui qui pourrait ouvrir des portes à Mona Fortier, mais ça ne veut pas dire pour autant que la course est finie

« Pas du tout », a réagi Mme Fortier. « C'est vraiment un appui que je ne peux pas ignorer, que j'apprécie énormément, mais la course comporte plusieurs candidatures exceptionnelles. C'est une très grande course. »

Avec les informations du journaliste Gilles Taillon

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine