Retour

L'Ontario compte exiger l'aide du privé dans la lutte contre l'itinérance

Le gouvernement ontarien promet des changements dans la loi pour permettre aux municipalités d'exiger que les nouveaux projets privés incluent des logements abordables.

Le ministre des Affaires municipales et du Logement, Ted McMeekin, en a fait l'annonce à Queen's Park plus tôt aujourd'hui. Il s'agit d'un changement que les municipalités et les groupes de lutte contre la pauvreté réclament depuis plusieurs années.

La Ville de Toronto avait déjà envoyé une demande formelle à la province afin d'obtenir le pouvoir d'exiger qu'un pourcentage de logements abordables soit inclus dans les projets qui comptent plus de 20 unités.

Au troisième trimestre de 2015, la Ville de Toronto comptait 95 381 personnes sur sa liste d'attente pour un logement à prix modique.

Plus de 5000 nouveaux logements

La province compte aussi dépenser 178 millions de dollars sur trois ans, notamment pour créer plus de 5000 logements abordables et offrir des prestations d'aide au logement.

Le gouvernement ontarien espère ainsi mettre fin à l'itinérance chronique d'ici 2026.

Répartition des 178 millions de dollars d'ici 3 ans :

  • 100 millions de dollars pour créer jusqu'à 5500 nouveaux logements avec services de soutien
  • 45 millions de plus pour financer l'Initiative de prévention de l'itinérance dans les collectivités
  • 17 millions pour la mise à l'essai de prestations de logement pour aider jusqu'à 3000 survivantes de violence familiale

Plus d'articles

Commentaires