Retour

L'Ontario compte ouvrir 150 points de vente de marijuana d'ici 2020

Le gouvernement ontarien a annoncé vendredi qu'il compte créer une filiale de la Liquor Control Board of Ontario (LCBO) et ouvrir jusqu'à 150 succursales d'ici 2020 ainsi qu'un site Internet pour gérer la vente et la distribution du cannabis dans la province.

Le gouvernement de Kathleen Wynne compte aussi restreindre la vente de marijuana aux personnes âgées de 19 ans et plus, soit un an de plus que l'âge minimum recommandé en décembre par le rapport du groupe de travail sur le cannabis du gouvernement fédéral.

La consommation de cannabis sera interdite sur la voie publique, sur les lieux de travail et dans les véhicules, et restreinte au domicile des consommateurs.

S'ils seront gérés par une filiale de la LCBO, les commerces qui vendront de la marijuana au public ne seront pas hébergés dans les succursales de vente d'alcool qui existent déjà. Environ 80 points de vente devraient ouvrir partout dans la province d'ici le 1er juillet 2019, puis 70 de plus d'ici 2020.

En point de presse vendredi matin, le procureur général de la province, Yasir Naqvi, ainsi que le ministre de la Santé, Eric Hoskins, ont mentionné que cette approche garantira qu'un seul distributeur légal de cannabis sera en fonction en Ontario.

La vente en ligne devrait être possible à partir du mois de juillet prochain. Le gouvernement Trudeau devrait en effet légaliser la marijuana au Canada d'ici le 1er juillet 2018.

Le PDG de la LCBO, George Soleas, déclare dans un communiqué : « Nous reconnaissons aussi que la décision prise aujourd'hui atteste de la confiance qu'inspirent le savoir-faire et le talent dont font preuve nos employés dans le cadre de leurs fonctions quotidiennes ainsi que de notre solide réputation auprès des Ontariens pour la vente responsable et la promotion de la modération. »

Éliminer la vente illégale

Les magasins illégaux de marijuana devraient être fermés au cours des 12 prochains mois dans la province.

Le gouvernement assure que les revenus engendrés par la vente de cannabis seront réinvestis dans la prévention et la protection des plus jeunes ainsi que dans la santé publique et la sécurité communautaire, avec pour objectif d'éliminer le marché noir.

Le ministre des Finances, Charles Sousa, a affirmé que le prix du cannabis devra être assez haut pour en décourager la consommation, mais assez bas pour éliminer le marché noir.

Une campagne sera aussi lancée afin de sensibiliser la population aux méfaits du cannabis.

Une vente contrôlée

Le président de l'Association médicale canadienne, Laurent Marcoux, croit qu'un contrôle serré des conditions de vente du cannabis est essentiel pour protéger la santé du public.

Les conservateurs inquiets

Dans un communiqué, la porte-parole en matière de sécurité communautaire du Parti progressiste-conservateur, Laurie Scott, appelle le gouvernement Wynne à s'assurer que les communautés locales seront correctement consultées et qu'elles auront les outils nécessaires lorsque ce plan sera mis en place.

Les conservateurs ontariens s'inquiètent aussi des conséquences de la légalisation de la marijuana sur la sécurité et la santé du public.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante se dit déçue de la décision du gouvernement ontarien de s'octroyer le monopole de la vente de cannabis dans la province.

« Écarter le secteur privé fera en sorte de faire proliférer la vente illégale. Un secteur privé visible et réglementé pourrait s'adapter davantage aux préférences des consommateurs et prévenir un marché noir », écrit l'organisme dans un communiqué.

Une diversion pour le NPD

Le député néo-démocrate de Timmins-Baie James, Gilles Bisson, affirme dans une déclaration écrite que l'annonce du gouvernement Wynne est une tentative de diversion des scandales et procès qui touchent les libéraux en ce moment.

« Maintenant il nous reste à nous demander si le nombre de succursales est correct, où elles se trouveront, comment les communautés participeront au processus décisionnel et combien les produits du cannabis seront vendus et taxés. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine