Retour

L'Ontario obtient le statut d'observateur à l'Organisation internationale de la francophonie

L'Ontario a obtenu samedi le statut d'observateur à l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) dans le cadre du Sommet de la Francophonie à Madagascar, a annoncé la ministre déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde.

« C'est officiel, l'Ontario se joint à L'OIF à titre d'obervateur », a annoncé samedi la ministre déléguée aux Affaires francophones dans un message sur Twitter.

Le statut d'observateur de l'Ontario à l'Organisation internationale de la francophonie doit lui permettre d’avoir accès à « de nouvelles possibilités de coopération dans divers domaines, dont celui de la culture, de l’éducation ainsi que du développement économique », affirme aussi le gouvernement dans un communiqué.

L'Ontario a pris l'engagement de protéger et de promouvoir la langue française ainsi que l'identité francophone.

Kathleen Wynne, première ministre de l'Ontario

Dans un message vidéo, la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, souligne que « la communauté franco-ontarienne fait partie intégrale du passé, du présent et de l'avenir de notre province ».

La province essayait depuis une dizaine d'années d'adhérer à l'organisation.

Cette décision signifie que les 80 états membres de l'OIF réunis en fin de semaine au Sommet de la Francophonie à Madagascar ont voté à l'unanimité pour accepter l'Ontario.

Kathleen Wynne ne s'est pas rendue à Madagascar et c'est la ministre ontarienne déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde, qui a prononcé un discours (ci-dessous) pour convaincre les délégués d’accepter la demande d’adhésion de l’Ontario.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?