Retour

L’Ontario veut bannir les événements-bénéfice pour tous les députés

Après avoir promis, à la suite de mois de critiques, de ne plus participer à des soupers-bénéfice privés, la première ministre Kathleen Wynne et ses libéraux prennent maintenant par surprise les partis d'opposition en disant vouloir empêcher tous les députés de prendre part à ce genre d'événements.

Le procureur général Yasir Naqvi en a fait la révélation, lundi, en marge des audiences d'un comité parlementaire sur le projet de réforme du gouvernement relativement au financement politique.

Les partis d'opposition avaient reproché à Mme Wynne et à ses ministres de se placer en situation de conflit d'intérêts en participant à des soupers-bénéfice durant lesquels des gens d'affaires pouvaient discuter avec eux en échange de milliers de dollars le couvert.

Les libéraux ont toujours assuré que ce genre d'événements n'avait eu aucune influence sur les décisions du gouvernement.

Par ailleurs, aussi récemment que la semaine dernière, le gouvernement affirmait qu'il ne comptait pas bannir les soupers-bénéfice, parce que ça priverait les députés ordinaires d'un moyen de financement crucial pour leur campagne.

Réaction

Le député conservateur Randy Hillier a qualifié la volte-face des libéraux de « méprisable », disant que le gouvernement avait « ridiculisé » le processus législatif.

Plus d'articles

Commentaires