Retour

L'Ontario veut s'attaquer aux revendeurs de billets

Le gouvernement ontarien souhaite bannir les robots collecteurs de billets, un outil utilisé par les revendeurs pour acheter en bloc une grande quantité de billets de spectacles ou d'évènements sportifs aux dépens des consommateurs.

La province souhaite légiférer ce printemps pour interdire l'utilisation de ces robots, afin d'augmenter les chances des citoyens qui souhaitent acheter des billets en ligne et qui n'y arrivent pas, parfois quelques minutes seulement après la mise en vente.

Les consommateurs doivent alors se tourner vers le marché de la revente, ou les billets sont vendus à fort prix.

Le cas des Tragically Hip

Le problème s'était notamment manifesté cet été lors de la mise en vente des billets pour la tournée des Tragically Hip.

Beaucoup de fans qui avaient préalablement reçu un code leur donnant accès à la prévente avaient constaté que les billets s'étaient tous écoulés quelques secondes après le début de la vente sur le site de Ticketmaster.

Des dizaines de billets s'étaient rapidement retrouvés sur des sites de revente, dont StubHub, au prix variant entre 310 $ et 3650 $.

Une situation qui a interpellé le procureur général de l'Ontario, Yasir Naqvi. Il se dit bien conscient que le défi est de taille, mais affirme que l'inaction n'est pas une solution.

Il souhaite notamment s'entretenir avec des groupes de consommateurs et ses homologues d'autres juridictions. L'État de New York s'est notamment penché sur la question plus tôt cette année.

Plus d'articles