Retour

L'opposition au projet de déménagement de l'Armée du Salut s'intensifie

Les députées fédérale et provinciale d'Ottawa-Vanier, Mona Fortier et Nathalie Des Rosiers, se sont invitées dans le débat sur la construction d'un nouveau refuge de l'Armée du Salut, sur le chemin de Montréal dans le secteur de Vanier.

Dans une lettre publiée sur Internet lundi, Nathalie Des Rosiers fait part de ses inquiétudes et de celles des citoyens de sa circonscription.

« Un grand nombre de citoyens, d’organisations, de propriétaires et d’entrepreneurs s’inquiètent que le projet de l’Armée du Salut au 333, chemin de Montréal nuira au caractère de rue principale traditionnelle du chemin Montréal », écrit Mme Des Rosiers.

La députée fait également part de l'inquiétude des citoyens quant à la fluidité de la circulation sur le chemin de Montréal si des camions de livraison sont amenés à faire des arrêts fréquents.

« Nous devons trouver une solution qui réponde au besoin de l’Armée du Salut de déménager de son emplacement actuel, mais qui réponde aussi aux besoins de la collectivité », conclut-elle.

Mona Fortier, qui représente à la Chambre des communes le secteur où l'Armée du Salut veut aménager son nouveau refuge, a publié vendredi une lettre ouverte à tous les conseillers d'Ottawa les encourageant à rejeter le projet.

Un appel qui survient alors que le comité d'urbanisme de la Ville d'Ottawa doit se pencher sur la demande de l'Armée du Salut.

Mme Fortier reconnaît que ce projet ne tombe pas dans sa cour, mais elle soutient qu'elle a une « responsabilité sociale » de faire valoir les préoccupations de ses électeurs.

L'opposition de Mme Fortier est sans équivoque.

La députée dit qu'elle est prête à poursuivre ses discussions avec les responsables de l'Armée du Salut pour trouver d'autres modèles « beaucoup plus gagnants pour aider les personnes dans le besoin. »

Mme Fortier affirme qu'il faut un projet pour « faire en sorte que ces gens-là vont pouvoir avoir accès à un logement et pas seulement à un refuge ou à un refuge de transition ».

Elle laisse entendre que la prochaine stratégie nationale sur le logement, qui va être dévoilée prochainement par le gouvernement de Justin Trudeau, pourrait répondre aux besoins des gens les plus vulnérables en leur permettant d'avoir accès à des logements.

Le soutien de l'Hôpital Montfort

Le conseil d'administration de l'Hôpital Montfort a également fait part d'inquiétudes liées au projet de déménagement de l'Armée du Salut. Dans un communiqué, le CA dénonce le fait que le projet ne respecterait pas le programme « Logement d'abord » de la Ville d'Ottawa.

« Nous sommes préoccupés du fait que le projet ne contribuerait pas à assurer la pérennité du patrimoine culturel francophone et la revitalisation du chemin de Montréal », poursuivent le PDG, Dr Bernard Leduc et la présidente du CA, Suzanne Clément, tous deux signataires du communiqué.

Des centaines d'intervenants au comité d'urbanisme

Des centaines de personnes ont demandé à intervenir sur le projet de l'Armée du Salut qui fera l'objet d'un examen par le comité d'urbanisme de la Ville dès mardi.

Plusieurs journées ont été réservées pour permettre à toutes ces personnes de s'adresser aux conseillers membres du comité.

Selon le conseiller Mathieu Fleury, le projet de l'Armée du Salut nécessite une dérogation au plan d'urbanisme pour permettre son aménagement sur le chemin de Montréal, une rue principale.

M. Fleury s'oppose à ce que le comité d'urbanisme accorde cette dérogation, car il croit que cela ouvrira la porte à toutes sortes d'autres projets de refuge du genre le long d'artères principales.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine