Retour

L'Outaouais se mobilise contre le projet de pipeline Énergie Est

La mobilisation contre le projet de pipeline Énergie Est s'organise en Outaouais, alors qu'une dizaine d'organismes de défense de l'environnement participent à une marche citoyenne contre le projet de TransCanada.

La marche a débuté dimanche matin, à Saint-André d'Argenteuil. Elle se déroulera sur sept jours le long de la rivière des Outaouais, jusqu'à Ottawa.

Cette marche citoyenne est organisée par plusieurs organismes environnementaux de la région.

Parmi eux, Écologie Ottawa, le comité citoyen Stop Oléoduc Outaouais et le CREDDO, le Conseil régional de l'environnement et du développement durable en Outaouais.

Les organisateurs de la marche citoyenne sont catégoriques. Le projet Énergie Est de TransCanada présente trop de dangers pour l'environnement dans la région, notamment des risques de déversements pouvant contaminer les cours d'eau et menacer des sources d'eau potable.

« En Outaouais, il y a un faux sentiment de sécurité, car le pipeline va passer sous la rivière des Outaouais à la hauteur de Saint-André-d'Argenteuil », explique une porte-parole de Stop Oléoduc Outaouais, Geneviève Nadeau.

« Mais en Ontario, il y a un gazoduc qui va se transformer en oléoduc au sud d'Ottawa à travers les rivières Rideau et Mississippi, qui elles se déversent à la rivière des Outaouais à la hauteur de Gatineau », enchaîne-t-elle. « Donc ce n'est pas vrai qu'on n'est pas concerné s'il y a un risque de déversement. »

La marche citoyenne intitulée « Marche pour nos rivières » se déroulera sur une distance de 122 km. L'objectif de dimanche est de marcher 22 km. Montebello, Plaisance, Masson-Angers et Gatineau seront des villes et quartiers visités par les marcheurs, qui termineront leur parcours sur la colline du Parlement, le samedi 20 août vers 13 h.

Les organisateurs de la marche espèrent que les citoyens de toute la région participeront en grand nombre à cette mobilisation pour la protection des rivières de la région. Les marcheurs veulent s'assurer que le plus de citoyens possible sauront à la fin du périple que le projet n'est pas rentable.

Le projet de pipeline Énergie Est doit transporter le pétrole de l'Alberta vers les raffineries du Nouveau-Brunswick.

Avec les informations de Florence Ngué-No et Claudine Richard

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine