Le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) demande aux parents d'éviter si possible de se rendre à son service d'urgence, en raison d'une hausse de l'achalandage.

Le CHEO dit qu'il y a 15 % plus de visites à son service d'urgence qu'à la même période l'an dernier. L'achalandage serait semblable à ce que l'on voit d'habitude en février ou en mars, les mois les plus occupés de l'année.

L'établissement d'Ottawa prévoit donc une hausse du temps d'attente et demande aux parents qui le peuvent de faire soigner leurs enfants ailleurs.

L'hôpital pour enfants soutient avoir réussi à maintenir le cap sur le temps d'attente dans son service d'urgence, au cours des dernières années, malgré « un accroissement continu du nombre total de visites ».

Mais cette hausse soudaine de visites en octobre va faire augmenter le temps d'attente, indique la direction hospitalière, qui ajoute qu'un grand nombre des cas qui se présentent à l'urgence ne sont pas urgents.

Dossiers numériques de santé

L'entrée en vigueur du nouveau système de dossiers numériques risque également d'allonger le temps d'attente pour les patients non urgents, avertit l'établissement.

Ce nouveau système va améliorer les processus administratifs à long terme, mais certaines tâches risquent de prendre plus de temps au début lors de la période de familiarisation du personnel.

C'est pourquoi la Dre Gina Neto, cheffe de la médecine d’urgence au CHEO, juge important de conseiller aux parents dont l'état de santé de leur enfant n'est pas urgent de « consulter certaines des ressources Internet disponibles [avant de venir à l'urgence] pour les aider à prendre leur décision. Il arrive souvent que le fournisseur de soins primaires de l’enfant soit le meilleur choix ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine