Retour

La centrale de répartition de Hawkesbury vouée à disparaître?

La centrale de répartition des appels d'urgence des incendies de Hawkesbury pourrait bien fermer ses portes. Les villes qui achètent ce service chez leur voisine lorgnent du côté d'Ottawa.

Des pourparlers sont déjà en cours avec l'administration Watson indique le maire du Canton d'Alfred et Plantagenet.

« Nous autres parmi les huit municipalités, les huit partenaires, on s'est dit que nous devrions peut- être aller avec la Ville d'Ottawa », explique Fernard Dicaire.

Une étude dévoilée l'an dernier rend compte des économies qui pourraient être réalisées par les clientes de Hawkesbury si elles devaient changer de service. 

Des économies pouvant varier de 15 000 $ pour le Canton de Hawkesbury-Est à près de 200 000 $ pour la Ville de Hawkesbury.

Encore des questions

Avant de faire affaire avec le centre de répartition d'Ottawa, une inconnue demeure. On ne sait toujours pas quelles sommes les municipalités devront investir dans leurs infrastructures de communication pour changer de centrale de répartition.

C'est pourquoi le Canton d'Alfred et Plantagenet veut lancer un appel d'offres afin de réaliser une étude qui déterminera le coût d'un tel transfert.

Pendant ce temps à la Ville de Hawkesbury la mairesse veut connaître les intentions de ses homologues.

« Il y a une lettre qui va sortir d'ici la semaine prochaine pour toutes les municipalités. On attend une réponse finale », soutient Jeanne Charlebois.

La municipalité de Russell a déjà fait son choix et fera affaire par la centrale de répartition d'Ottawa à compter de 2017.

Un départ qui fera inévitablement augmenter la facture pour les autres municipalités toujours desservies par la centrale de Hawkesbury.

D'après le reportage de Denis Babin

Plus d'articles