Le pouvoir d'achat et le revenu médian des couples homosexuels au Canada sont plus élevés que la moyenne, selon les dernières données de Statistique Canada, parues à la mi-septembre. Le professeur au Département des communications de l'Université d'Ottawa Luc Dupont n'est pas surpris de voir que certaines entreprises créent des emplois de développement d'affaires auprès de la communauté LGBT.

Un texte de Claudine Richard

« À partir du moment où on a réalisé l'importance du poids économique de ce groupe-là, c'est devenu un marché, n'ayant pas peur des mots », dit-il. « Aux États-Unis, on parle d'un marché potentiel de 450 milliards de dollars. »

La Chambre de commerce gaie du Québec précise que le pouvoir d'achat annuel de la communauté LGBT est de plus de 13 milliards de dollars dans la province, selon une étude Léger marketing réalisée à la demande de l'organisme en 2010.

Avec ces données en mains, la Banque TD a décidé de créer des emplois destinés à attirer les clients issus de la communauté LGBT.

Carlos A. Godoy est directeur de développement des affaires LGBT pour la Banque TD depuis 2016 au Québec. Son travail consiste, entre autres, à attirer de nouveaux clients de la communauté LGBT.

« Acheter, c'est voter », selon Carlos A. Godoy. La banque pour laquelle il travaille investit dans plus de 65 festivals de la fierté et dans une centaine de causes liées à la communauté LGBT. Ces investissements dans les causes philanthropiques font en sorte d'attirer de nouveaux clients de cette communauté, selon lui.

Les couples de même sexe ont des revenus plus élevés

La communauté LGBT devient par le fait même une communauté d'influence, selon Luc Dupont. « Calvin Klein reconnaît et cible régulièrement ce groupe-là lorsqu'elle [la compagnie] cherche à lancer de nouvelles modes », dit-il.

Pourquoi cette communauté a-t-elle plus d'argent ?

Après avoir colligé les données sur le revenu, Statistique Canada dit entrer dans sa phase d'analyse. Mais d'ores et déjà, certains indices peuvent expliquer pourquoi les couples de même sexe ont un revenu médian plus élevé.

« La réponse courte, c'est qu'ils sont généralement plus instruits que la moyenne, donc ils occupent des postes mieux payés », note Luc Dupont.

Pour sa part, le chef du revenu du recensement de Statistique Canada, Eric Olson, avance cette explication. « Une chose qui saute aux yeux, c'est l'âge dans les couples de même sexe. Il y a moins de couples de même sexe qui ont 65 ans et plus. Ils sont d'âge plus actif au niveau de l'emploi. Donc, on s'attendrait à ce qu'ils aient des revenus plus importants », précise-t-il.

Plus d'articles

Commentaires