Retour

La communauté turque de la région consternée par les attentats

La communauté turque d'Ottawa et de Gatineau est sous le choc après l'attentat-suicide qui a fait au moins 51 morts lors d'un mariage à Gaziantep, une grande ville commerçante du sud-est de la Turquie, samedi soir.

Un jeune kamikaze âgé entre 12 ans et 14 ans se serait mêlé aux invités avant d'actionner sa charge explosive.

Les télévisions ont montré un ballet d'ambulances sur les lieux de l'explosion où les corps des victimes gisaient sous des draps blancs.

La communauté turque d'Ottawa est ébranlée, selon le président de l'Association turque du Canada, Ibrahim Ozer.

Le président Erdogan a mis en cause le groupe État Islamique.

Le sud-est de la Turquie est secoué depuis une semaine par une vague d'attentats à la bombe qui ont fait dix morts, principalement des policiers et des militaires.

Un mois après le coup d'État raté du 15 juillet qui a fait 240 morts et qui a entraîné de larges purges, cet attentat-suicide est un nouveau coup dur pour la population, aux dires de Noomane Raboudi, islamologue et politologue professeur à l'Université d'Ottawa.

« Dans tous les cas, c'est toujours les populations civiles qui paient les choix des gouvernements », explique-t-il.

La communauté conclut en disant que l'unité des Turques aura raison du terrorisme dans leur pays.

Selon le reportage de Florence Ngué-No

Plus d'articles

Commentaires