Retour

La consommation d'eau potable demeure problématique dans certains secteurs de Gatineau

Le bilan 2015 de la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable à Gatineau montre que la Ville atteint l'objectif de la province de distribuer en moyenne moins de 443 litres d'eau potable par habitant, par jour.

Mais le bilan révèle que les résidents des secteurs de Hull, de Buckingham et de Masson-Angers n'atteignent pas cette cible.

Selon les données fournies aux conseillers municipaux mardi, la Ville a distribué en moyenne sur son territoire 407 litres par jour, par habitant, en 2015.

Dans les secteurs de Hull, de Buckingham et de Masson-Angers, cette distribution par habitant, par jour, s'élevait à 491 litres.

La Municipalité tient toutefois à souligner que cinq ans après le début du programme, la consommation d'eau sur son territoire a tout de même chuté de 25,9 % par rapport à 2001.

Une performance digne de mention, soutient la directrice du Service de l'environnement de la Gatineau, Chantal Marcotte.

Nombre de fuites dans le réseau en baisse

Le bilan 2015 de la Stratégie d'économie d'eau potable montre aussi que Gatineau a réduit les pertes d'eau potable attribuables à des fuites. Le taux de fuites est ainsi passé de 32 % en 2014 à 26,2 % en 2015.

Trente-neuf fuites ont été détectées et réparées en 2015, dans ce réseau long de 1260 km, surtout dans les secteurs de Gatineau et de Hull.

Malgré tout, la Ville est loin de l'objectif fixé par la province de réduire à 20 % par année le taux de fuites d'eau potable dans son réseau.

Le bilan révèle par ailleurs que la Ville est en retard dans l'installation de compteurs d'eau intelligents dans les industries, les commerces et les établissements publics.

Gatineau souhaite d'ailleurs obtenir la permission de Québec d'étaler l'installation de ces compteurs sur plusieurs années, au lieu d'avoir à le faire en une seule année.

Il y en a actuellement un peu plus de 700 sur le territoire de Gatineau.

Quant au secteur résidentiel, Gatineau doit se soumettre à une directive de Québec d'installer 380 compteurs intelligents en 2018, puisqu'en 2014, la Ville n'avait pas atteint les objectifs de Québec en matière d'économie de l'eau potable. 

Ces compteurs seraient installés de façon aléatoire pour valider les données de consommation des résidents. Il n'est pas question pour l'instant de munir toutes les résidences de compteurs intelligents. 

La directrice du Service de l'environnement indique que Gatineau n'est pas chaud à l'idée d'installer ces compteurs et souhaite une modification à la Stratégie de Québec.  

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles