Les joueurs qui participeront au match de la Coupe Grey dimanche sont arrivés à Winnipeg, mardi, et prévoient profiter des festivités, mais pas trop. Ils doivent se préparer pour le match le plus important de la saison.

« Oui, nous avons un couvre-feu, a déclaré l'entraîneur du Rouge et Noir d'Ottawa, Rick Campbell. Je crois qu'il y a un équilibre entre participer aux festivités sans être totalement en mode célébrations. »

Les joueurs du Rouge et Noir ne semblaient pas agacés d'avoir à respecter un couvre-feu à 23 h.

« Ça ne me dérange pas parce que je serai dans mon lit, a dit Patrick Lavoie. Nous savons ce que nous avons à faire. »

Le quart-arrière Henry Burris sera en quête de sa troisième bague de la Coupe Grey. Le vétéran de 40 ans voit le fait de participer au match de championnat à la deuxième année d'existence du club comme un hommage à la manière dont les joueurs et les entraîneurs ont géré les choses.

« Avec tout ce à quoi nous avons dû faire face en tant qu'organisation l'an dernier, ça a fait en sorte que ce groupe de gars ne baisse jamais les bras. »

Les Eskimos ont gagné les deux affrontements entre les deux formations cette saison, mais ne tiennent rien pour acquis.

« C'était difficile, s'est rappelé le joueur de ligne défensive Odell Willis. Ces gars se sont bien battus. On a seulement été capables de réussir plus de jeux qu'eux, et nous avons récolté la victoire. »

Le quart Mike Reilly a souligné que le Rouge et Noir avait parcouru beaucoup de chemin.

« Ils forment une équipe très différente de celle que nous avons affrontée en début de saison, et nous aussi, a-t-il analysé.

« Ce n'est pas une coïncidence s'ils sont à la Coupe Grey. Ils jouent du bon football et ils méritent d'être là. Nous devrons offrir une grande performance pour l'emporter. »

Plus d'articles

Commentaires