Retour

La cour accepte le recours collectif contre l'Université d'Ottawa

Vingt-deux anciens joueurs de l'équipe de hockey des Gee-Gee's de l'Université d'Ottawa ont reçu lundi le feu vert de la Cour supérieure de l'Ontario pour intenter un recours collectif contre l'institution d'enseignement.

L'ancien capitaine David Foucher et son assistant Guillaume Donovan ont été accusés d'agression sexuelle à l'endroit d'une jeune femme de 21 ans en février 2014 lors d'un voyage à Thunder Bay. Le programme sportif a été suspendu pendant deux ans à la suite de ces allégations d'agressions sexuelles.

Les deux joueurs accusés sont les seuls à ne pas faire partie du recours collectif. Les autres coéquipiers allèguent que la décision de l'Université de suspendre le programme de hockey pendant deux ans sans processus d'enquête complet a entaché leur réputation et leur a causé des dommages émotifs et financiers.

Ils demandent collectivement plusieurs millions de dollars en dommages et réparations.

L'avocat qui représente les joueurs, Lawrence Greenspon, espère que les procédures judiciaires puissent commencer officiellement l'an prochain.

« Leur réputation a été entachée, c'est clair. C'est pour ça qu'on a commencé cette poursuite collective. Le fait que le juge a certifié cette poursuite, ça indique que nous sommes arrivés à un point où il y a des questions de droit qui seront réglées par la cour, à l'aide de cette procédure », a expliqué Me Greenspon.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine