Retour

La Croix-Rouge aidera plus rapidement les sinistrés gatinois

La ministre responsable de la région de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, a annoncé, jeudi, qu'une entente était intervenue entre Québec et la Croix-Rouge, afin de permettre à l'organisme de prendre immédiatement en charge les sinistrés qui quittent leur maison inondée.

Cette entente vient mettre un terme à la pratique voulant que la Croix-Rouge prenne en charge les sinistrés 72 heures après avoir quitté leur domicile.

« Pour ceux et celles qui se souviennent de la tragédie de Lac-Mégantic, on est à peu près dans le même ordre, c'est le même programme qui s'applique », a précisé Stéphanie Vallée.

La ministre souhaite encourager le départ de ceux et celles qui refuseraient de quitter leur maison en raison de difficultés financières.

Ne vous acharnez pas. Allez, sortez de la maison, c'est pour votre sécurité, c'est pour votre bien et c'est pour ça qu'on est là.

Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et ministre responsable de l'Outaouais

La prise en charge de la Croix-Rouge couvre les besoins de base, comme le logement, la nourriture et les vêtements. Les sinistrés recevront l'aide de la Croix-Rouge jusqu'au moment où ils réintégreront leur foyer.

Par ailleurs, la ministre Vallée a indiqué que les victimes des premières inondations, en avril, qui ont commencé des travaux de réparation, pourraient recevoir d'autres indemnités.

Le bilan s'alourdit

Jeudi après-midi, 240 personnes et 24 animaux de compagnie avaient quitté 143 résidences de façon volontaire à Gatineau, en raison de la crue.

Dans une mise à jour de la situation, le maire Maxime Pedneaud-Jobin a indiqué que la Ville n'avait pas pour l'instant de raisons de décréter l'état d'urgence, qui permettrait alors aux services d'urgence d'obliger les gens à quitter leur maison inondée, s'il y a un danger imminent.

« Dans les faits, nos services travaillent déjà comme si [on avait décrété les mesures d'urgence]. La mobilisation qu'on fait ne peut pas être plus grande. C'est-à-dire qu'on pourrait ajouter du monde, parce qu'on en a, mais la mécanique en place, c'est de la mécanique de mesures d'urgence », a expliqué M. Pedneaud-Jobin.

Le maire a indiqué aux citoyens qu'ils devraient se préparer pour plusieurs autres jours d'inondations, puisque le niveau de l'eau va encore monter.

M. Pedneaud-Jobin a lancé une mise en garde toute spéciale aux résidents d'Aylmer, vivant le long de la rivière des Outaouais, qui pourraient être touchés par les précipitations à venir.

Selon les prévisions météorologiques d’Environnement Canada, la pluie devrait reprendre jeudi soir dans la région. De 50 à 70 mm pourraient encore tomber d'ici dimanche.

La crue serait d'ailleurs déjà à un niveau inégalé depuis une quarantaine d'années.

Nous n'avons pas vu ça depuis 1974.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

De l'aide aux citoyens

Deux centres de services aux sinistrés, l'un situé au centre communautaire Jean-René-Monette et l'autre au 57, chemin de Montréal, sont ouverts. Jeudi après-midi, 176 personnes étaient prises en charge par la Croix-Rouge, soit 152  au centre communautaire Jean-René-Monette et 24 à l'ancien hôtel de ville dans le secteur de Masson-Angers.

« Aujourd’hui, on fait encore du porte-à-porte, on explique la situation aux citoyens et on leur demande de faire un choix », a souligné M. Pedneaud-Jobin, qui a précisé en après-midi que plus de 500 maisons avaient été visitées.

Une carte sur le site de la Ville de Gatineau montre l’état des rues et les lieux de distribution de sacs de sable. Les sacs de sable ont été particulièrement prisés récemment, puisque plus de 12 000 sacs ont été distribués entre mercredi 16 h et jeudi 4 h 30. Depuis le 1er mai, ce sont 57 000 sacs qui ont trouvé preneur.

Les citoyens sont également préoccupés, puisque le site Internet de la Ville consacré à la crue des eaux a reçu 17 105 visites depuis le 1er mai.

De nouvelles rues ont été fermées, notamment la rue Carmen. La rue du Quai n'est quant à elle ouverte qu'à la circulation locale à partir de la route 148.

Plus d'articles