Retour

La cycliste happée mortellement au centre-ville d'Ottawa est une fille de diplomate

La jeune cycliste qui a perdu la vie, jeudi matin, à la suite d'une collision avec un camion de construction, a été identifiée.

Nusrat Jahan, 23 ans, circulait à bicyclette à deux pâtés de maisons de son domicile, quand elle a été heurtée par un camion de la compagnie Tomlison à l'intersection de la rue Lyon et de l'avenue Laurier.

La jeune femme s'est retrouvée coincée sous la roue arrière du poids lourd, vers 7 h 45. Son décès a été constaté sur place, selon les ambulanciers paramédicaux.

La famille de Nusrat Jahan a confirmé, jeudi soir, que cette dernière était bel et bien la victime de l'accident.

Les Jahan sont arrivés au Canada il y a trois ans pour suivre le père de la famille, un comptable administratif au Haut-commissariat du Bangladesh, à Ottawa.

Nusrat Jahan était la cadette de sa fratrie et étudiait en comptabilité au Collège Willis, au centre-ville. Titulaire d'un baccalauréat en administration des affaires, elle envisageait de s'inscrire en maîtrise en janvier à l'Université Carleton.

« Elle était brillante », souligne son grand-frère Mohd Abdullah Al Nasser. « De toute notre fratrie, elle était la plus brillante. Elle avait toujours voulu travailler dans la finance et elle voulait devenir une femme d'affaires à succès. »

Un appel à la sécurité

À l'appel des conseillers Jeff Leiper et Catherine McKenney, des dizaines de citoyens, dont de nombreux cyclistes, se sont rassemblés jeudi devant l'hôtel de ville d'Ottawa.

Spontanément, des passants ont aussi monté un mémorial improvisé à l'angle des rues Lyon et Laurier. Il est constitué d'un casque de vélo, de fleurs et de mots en mémoire de la victime, le tout posé sur une borne-fontaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine