Retour

La dégringolade financière a un impact sur certaines entreprises de la région

La fragilité de l'économie chinoise continue de préoccuper les investisseurs partout dans le monde. Après des gains ce matin, les marchés boursiers nord-américains sont repartis en baisse en fin de journée. Cette situation a des conséquences pour les gens d'affaires de la région.

Les analystes n'hésitent pas à parler de panique et les petites et moyennes entreprises pourraient bientôt en ressentir les effets, croit le président de la Chambre de commerce de Gatineau.

« Certaines de ces entreprises-là travaillent pour des entreprises cotées en bourse. Donc dans la capacité d'aller chercher des liquidités, de se financer, de poursuivre leur croissance, certaines de ces entreprises pourraient être affectées si le calme ne revient pas sur les différents marchés », prédit Antoine Normand.

À cause de ces soubresauts sur les marchés financiers, le dollar canadien est passé sous la barre des 75 cents américains, pour la première fois depuis 2004.

Les responsables de l'entreprise Gatinoise Macadamian, qui sont actifs aux États-Unis et en Europe, concèdent que ces fluctuations de devises sont inquiétantes.

« On est affectés par ça. Un des gros inconnus dans le domaine des affaires pour une compagnie comme nous, c'est le taux de change, d'essayer de "dérisquer" les fluctuations du taux de change entre les deux monnaies », précise le chef de direction de Macadamian, Frédéric Boulanger.

Le dollar canadien est maintenant à son plus bas depuis 11 ans, et selon les experts, la chute pourrait se poursuivre.

D'après un reportage d' Andréanne Apablaza

Plus d'articles

Commentaires