Retour

La demi-finale de l'Est : une histoire de famille

Lorsque le Rouge et Noir d'Ottawa et les Tiger-Cats de Hamilton s'affronteront dimanche après-midi, en finale de la Division est de la Ligue canadienne de football (LCF), ils se battront pour une place en finale de la Coupe Grey. Mais pour plusieurs joueurs, cette rencontre revêt une importance beaucoup plus grande.

Un texte de Kim Vallière

Le quart-arrière du Rouge et Noir, Henry Burris, jouera pour sa famille.

Burris raconte que ses proches ont fait plusieurs sacrifices au cours des années pour soutenir sa carrière.

« Les deux saisons que j'ai passé à Hamilton, j'ai été séparé de ma famille, qui était restée dans l'Ouest. C'était difficile de parler au téléphone avec mes garçons, qui voulaient savoir quand papa reviendrait à la maison », se souvient le quart de 40 ans.

Les encouragements de maman

Des joueurs des Tiger-Cats se servent aussi de la famille comme motivation pour ce match.

Le plaqueur défensif de Hamilton, Ted Laurent, parle à sa mère au téléphone avant chaque rencontre.

Le Montréalais avoue que cette conversation lui donne un regain de confiance.

« Elle me dit de jouer à 100 %, que je suis un bon joueur et qu'elle m'aime, peu importe si je gagne ou si je perds », confie le colosse.

Les Tiger-Cats représentent le club négligé dans cette rencontre contre le Rouge et Noir.

« Ils pensent que parce qu'ils nous ont battus deux fois, la troisième fois va être facile, mais nous, on sait que la situation est différente », rajoute avec assurance le vétéran de cinq saisons dans le circuit.

Un troisième duel en un mois

Le Rouge et Noir et les Tiger-Cats se connaissent très bien, eux qui se sont affrontés lors des deux derniers matchs de la saison régulière.

Ottawa a eu le dessus à chaque fois, remportant des victoires de 12-6 et 44-28.

Ces gains ont permis au Rouge et Noir de terminer au premier rang de la Division Est de la LCF, tout juste devant les Ti-Cats. Hamilton a dû battre les Argonauts de Toronto in extremis en demi-finale pour revenir jouer la finale dans la capitale.

Les blessures qui touchent les Ti-Cats leur force la main. Ils aligneront deux recrues qui disputeront un premier match en carrière dans la LCF.

Jeremiah Masoli sera aux commandes de l'attaque, lui qui a amorcé la saison comme quatrième quart-arrière de l'équipe. Sa mobilité représente son plus gros atout, selon ses coéquipiers qui disent avoir pleinement confiance en lui.

Le principal intéressé ne se met pas de pression supplémentaire sur les épaules.

« Nous avons tous joué dans de gros matchs auparavant. Nous pouvons nous servir de cette expérience pour que cette rencontre ne prennent pas des proportions gigantesques », affirme l'athlète de 27 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine