Retour

La Ferme Moore cultive des plantes « oubliées »

La Ferme Moore, lieu patrimonial et agricole situé sur le boulevard Alexandre-Taché à Gatineau, s'est donné pour mission de faire redécouvrir des plantes délaissées qui garnissaient pourtant les assiettes de nos ancêtres.

Un reportage de Christelle D'Amours pour Tout inclus

Depuis deux ans, les terres agricoles de la Ferme Moore cultivent des produits maraîchers locaux en plein cœur du quartier urbain de Val-Tétreau, dans le secteur de Hull.

Les employés et les bénévoles de la Ferme Moore entretiennent plus de 10 000 mètres carrés (un hectare) de terres agricoles.

Parmi les produits cultivés, on y retrouve plus d’une centaine de plantes anciennes dont on a oublié l’usage. « [Elles] se retrouvaient avant dans les jardins des gens. Aujourd’hui, on ne les retrouve pas nécessairement dans les supermarchés », indique Valérie Saucier, responsable des jardins écologiques de la Ferme Moore.

Elle précise que l’objectif de son équipe est de faire goûter ces plantes aux visiteurs, mais aussi de faire redécouvrir ce à quoi elles peuvent servir.

Agastache, la polyvalente

« Ce qui est plaisant avec l’agastache, c’est que dépendamment de la variété, elle va goûter quelque chose de complètement différent », note Valérie Saucier.

La Ferme Moore fait pousser quatre variétés de cette plante :

- Le zeste coréen, dont le goût des feuilles est parfumé de notes d’agrumes- La variété fenouil, qui tire son nom de la similarité avec l’aliment- Le type menthe, qui offre un goût semblable, mais sans les désagréments habituels des plants de menthe qui ont tendance à envahir rapidement les jardins.- L’agastache, qui présente un goût plus herbacé, rappelant un peu la luzerne

La plante peut être utilisée en salades, dans des sandwichs ou encore dans des tisanes. Elle pousse également facilement dans les jardins à la maison.

Du basilic peu connu

Le basilic cannelle, également connu sous le nom de basilic thaï, a un goût plus piquant et épicé. Il se prête bien à la cuisine asiatique ou dans des plats relevés.

Il se différencie du basilic retrouvé en épicerie par ses couleurs violacées et des feuilles plus élancées.

« Ça peut même être beau dans les jardins comme ornement », avance la spécialiste.

La guimauve de première génération

Les racines de la plante guimauve étaient utilisées anciennement pour produire la friandise connue. On parfumait même la confiserie avec les fleurs de la plante.

La spécialiste de la biologie végétale nous indique d’ailleurs que les enfants qui visitent la ferme ont toujours du plaisir à faire la découverte de cette variété.

Les épinards grimpants

La variété rouge des épinards grimpants est reconnaissable à ses tiges violacées.

Contrairement aux épinards communs, le plant a la particularité de grimper et ses feuilles sont plus épaisses et juteuses.

Arroche, la douce-amère

L’arroche rouge est une plante dont les feuilles sont comestibles. Leur goût rappelle celui de la roquette.

Elles s’apprêtent bien en salades et en décorations colorées sur de petits hors-d’œuvre.

Toutes ces variétés de plantes sont faciles à entretenir. Elles peuvent être cultivées à la maison, mais il est aussi possible de les découvrir dans les jardins de la Ferme Moore, qui sont accessibles à tous.

Il est possible de s’y rendre pour visiter les lieux et en découvrir les produits, ou encore d’y passer du temps pour contribuer aux corvées de jardinage à titre de bénévole.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine