Retour

La fièvre des séries se fait attendre à Ottawa

Les Sénateurs ont amorcé leur série contre les Rangers de New York de la meilleure façon possible, jeudi, avec une victoire de 2-1, grâce à un but en fin de troisième période de leur capitaine, Erik Karlsson... mais devant de nombreux bancs vides au Centre Canadian Tire (CTC).

Un texte de Kim Vallière

Il y avait 16 744 spectateurs rassemblés pour voir le club ottavien, qui n'avait pas atteint le deuxième tour des séries éliminatoires depuis 2013. Le CTC compte 18 572 sièges. Donc, 1828 billets n'ont pas trouvé preneur.

L'assistance au match, généralement annoncée en troisième période, n'a pas été mentionnée jeudi soir. Il était possible de voir les sièges non occupés à tous les niveaux dans l'aréna.

Les spectateurs et les journalistes n'ont pas été les seuls à remarquer les bancs vides. Les joueurs l'ont aussi noté.

« Je l'ai vu un petit peu. Je pensais que le monde était peut-être pris dans la circulation. Je ne sais pas trop ce qui est arrivé », a mentionné l'attaquant Alex Burrows.

Des serviettes à l'effigie de Bobby Ryan avaient été placées sur les sièges avant le match, un cadeau remis aux spectateurs présents pour la première rencontre contre les New-Yorkais.

Le personnel du CTC a toutefois dû en ramasser plusieurs après le début de la partie, faute de spectateurs pour remplir les bancs.

Il s'agissait du premier match en séries éliminatoires des Sénateurs à ne pas être disputé à guichets fermés depuis 2007.

Les trois rencontres contre les Bruins de Boston, au premier tour, avaient toutes été présentées dans un aréna bondé. Un total de 19 209 personnes étaient sur place pour le cinquième match, après l'ajout de billets pour des spectateurs debout.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine