Retour

La FIQ dresse le bilan de sa ligne de dénonciation

Une ligne téléphonique de dénonciation mise en place par la Fédération interprofessionnelle en santé du Québec (FIQ) a permis à plus de 2 000 citoyens au Québec de faire part de lacunes dans le système de la santé.

Selon la FIQ, 42 % des personnes qui ont contacté la FIQ ont dénoncé le manque d'accessibilité aux soins de santé dans les établissements et par des médecins.

16 %des appels et des courriels portaient sur des situations liées à la sécurité et à la qualité des soins offerts.

12 % portaient sur des impacts négatifs de la réforme de la santé du ministre Gaétan Barrette.

Appel au vérificateur général

La FIQ demande au vérificateur général du Québec d'enquêter au sujet des lanceurs d'alertes.

Selon Lyne Plante, certaines direction d'établissement ont émis des directives écrites interdisant toute forme de négociation. 

La FIQ encourage également le gouvernement à mettre sur pied sa propre ligne de dénonciation.

La ligne téléphonique de la FIQ a été en fonction du 24 août au 11 septembre.

La FIQ ne donne pas la proportion de citoyens et de professionnels de la santé qui ont contacté la ligne.

Plus d'articles

Commentaires