Retour

La fonction publique devra subir un « changement de culture », selon des notes d'information

Le nouveau président du Conseil du Trésor, Scott Brison, a reçu une mise en garde sur la qualité de la fonction publique fédérale lors de son arrivée en poste, selon des documents obtenus par CBC.

Des notes d'information préparées pour le ministre Brison en novembre dernier préviennent que la fonction publique devra subir un « changement de culture » si les libéraux veulent réaliser les promesses d'ouverture faites en campagne électorale.

Ces documents, obtenus en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, dépeignent une fonction publique habituée à des communications limitées et à un cloisonnement dans l'élaboration de politiques.

Lors de son arrivée au Cabinet, Scott Brison a reçu comme mission de réformer les lois canadiennes d'accès à l'information pour rendre le gouvernement plus ouvert par défaut, en améliorant les politiques de communications et les services gouvernementaux.

Selon les documents, il s'agirait de changements radicaux dans les façons de faire du gouvernement depuis la dernière décennie.

Les notes soulignent que « le gouvernement ne fait pas un assez bon travail pour répondre aux besoins et aux attentes des citoyens en matière de qualité et d'accessibilité des services ». Selon ces documents, seulement 45 % des Canadiens ont une perception positive des services fédéraux.

Comme une tortue

Dans les documents envoyés au ministre, une image de tortue a été utilisée pour illustrer la lenteur du Conseil du Trésor lorsque vient le temps d'implanter les décisions budgétaires, puisqu'il s'écoule en moyenne 15 mois pour que les projets obtiennent leur financement.

Le gouvernement peut compter sur une fonction publique performante, dévouée et bien gérée, mais il y a place à l'amélioration, peut-on lire dans les documents. Afin d'atteindre leurs objectifs de « vrais changements », les libéraux devront repartir à zéro, prévient-on.

L'AFPC est d'accord

Chris Aylward, vice-président exécutif national de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), n'est pas offusqué par ces mises en garde.

Il estime que ces notes d'information donnent l'heure juste en ce qui a trait à la qualité des services offerts. « Lorsqu'on fait des compressions dans des services vitaux comme les conservateurs l'ont fait, évidemment que ça va affecter la qualité des services », souligne-t-il.

Le premier ministre Justin Trudeau est arrivé au pouvoir en promettant de mettre en place un gouvernement plus ouvert et plus transparent. Toutefois, selon les notes d'information, la fonction publique s'enlise lorsque vient le temps de rendre de l'information disponible plus rapidement. Les institutions gouvernementales peinent à répondre aux demandes d'accès à l'information, qui se multiplient.

M. Aylward estime lui aussi qu'un changement de culture est nécessaire. « Les 10 dernières années ont été démoralisantes pour les employés du secteur public », soutient-il.

Il ajoute que la relation entre la fonction publique et le gouvernement a changé depuis l'arrivée des libéraux, mais il souhaite voir davantage d'embauches.

Scott Brison n'était pas disponible pour commenter ce dossier lundi.

Avec les informations de Catharine Tunney, de CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine