Retour

La FPJQ déplore le retrait d'une photo de presse d'une exposition à Gatineau

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), section Outaouais, s'indigne du retrait non autorisé d'une photo de l'exposition des prix Antoine-Desilets, qui était présentée au centre sportif de Gatineau jusqu'à mercredi.

Le cliché, du photographe Joël Lemay de l'Agence QMI, a été retiré par un employé municipal trois jours après le début de l'exposition de photos de presse, qui s'est ouverte le 17 septembre. Le retrait s'est fait sans que la FPJQ ni la Ville n'en soient informées.

La photographie montre deux militantes du groupe Femen, le torse nu, qui dénoncent le tourisme sexuel lors des festivités du Grand Prix du Canada. Le cliché avait fait l'objet de 25 plaintes de la part d'usagers du centre sportif qui la jugeaient inappropriée.

« La photographie de presse peut parfois choquer, mais c'est là tout ce qui fait son intérêt. Ça ne saurait être une justification suffisante pour la bannir », a souligné la présidente de la FPJQ-Outaouais, Mylène Crête, par voie de communiqué.

L'organisme explique avoir reçu des excuses de la Ville, avec qui elle était en partenariat pour présenter l'exposition. 

De son côté, la Ville s'est dite choquée par l'incident.

La Ville souhaite de nouveau présenter l'exposition en partenariat avec la FPJQ l'an prochain, mais pourrait revoir le choix du lieu.

Réaction de l'auteur de la photo

Le photographe Joël Lemay a quant à lui réagi à la situation par courriel. « Ce type de réaction est dommage et il est déplorable que des gens réagissent comme ça », écrit-il.

« La photographie de presse a pour objectif de montrer les gens et les sujets tels qu'ils sont, afin de refléter la réalité. Au fond, c'est une capture du moment qui sert à comprendre et à voir ce qui se passe », ajoute-t-il.

« La société n'est ni uniforme, ni toujours belle et je ne tiens pas à condamner la décision qui a été prise », note M. Lemay. « La personne a sans doute agi de bonne foi, mais au final, c'est une réaction à une photo qui n'était pourtant que le reflet d'un événement tenu en public et en pleine rue. »

Plus d'articles

Commentaires