Une manifestation s'est déroulée, lundi, devant l'hôtel de ville de Grand-Remous, pour exiger la démission du maire Gérard Coulombe et de trois conseillers. Environ 125  personnes ont ensuite assisté au conseil municipal en soirée, afin d'exprimer leur mécontentement.

Les protestataires dénoncent de nombreuses décisions prises par le conseil municipal, qui ne font pas l'unanimité.

Par exemple, la Municipalité a imposé un permis de séjour aux campeurs. Face à la grogne soulevée par cette mesure, les élus ont fini par reculer et annuler cette mesure.

Puis, il y a quelques semaines, les commerçants de Grand-Remous ont eu toute une surprise, selon le représentant des protestataires, Nicolas Chaussé, en constatant que leurs taxes avaient augmenté de 50 % à 160 %.

Une fois de plus, après avoir été la cible de critiques, le conseil municipal de Grand-Remous a fait machine arrière il y a quelques jours.

Perte de confiance

Les manifestants ont récolté plus de 500 signatures demandant la démission du maire et de trois conseillers, soit Martine Coulombe, Jocelyne Lyrette et John Rodgers.

Ces trois élus avaient approuvé les mesures impopulaires mises en place.

Les protestataires affirment qu'ils ne sont ni consultés ni écoutés avant que de telles décisions ne soient prises. Ils avancent aussi que les finances de la Municipalité sont mal gérées.

Radio-Canada n'a pas été en mesure de rejoindre M. Coulombe, qui est à l'extérieur du pays.

Les trois conseillers visés par la pétition n'ont pas répondu à nos demandes d'entrevues. Toutefois, la mairesse suppléante, Johanne Bonenfant, a dit être « ouverte » aux demandes des citoyens.

D'après les informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine