Retour

La jeune cycliste décédée à Ottawa portée à son dernier repos

Une centaine de personnes ont assisté, samedi, à la Mosquée d'Ottawa, aux funérailles de la jeune cycliste happée mortellement jeudi.

Nusrat Jahan, 23 ans, est morte dans une collision avec un camion de la compagnie Tomlinson au centre-ville, au coin de la rue Lyon et de l'avenue Laurier.

La famille et les proches de la victime, dévastés, se sont réunis pour des prières à la mosquée en début d'après-midi.

Ils ont prié et décrit Nusrat Jahan comme une jeune femme souriante, pétillante et pleine d'ambition.

Selon eux, Nusrat avait la vie devant elle et des projets plein la tête. Sa disparition laisse un grand vide.

Au-delà des larmes, la colère et l'incompréhension des proches de Nusrat Jahan étaient palpables, ainsi que l'idée que sa mort aurait pu être évitée.

La jeune femme était sur le point de s'inscrire à l'Université Carleton pour suivre un programme de maîtrise.

L'enquête se poursuit

De son côté, le Service de police d'Ottawa (SPO) est toujours à la recherche de témoins de l'incident pour faire avancer l'enquête.

Un porte-parole de la compagnie Tomlinson affirme que l'entreprise coopère avec la police et mène sa propre enquête.

Nusrat Jahan et sa famille sont arrivés à Ottawa en provenance du Bangladesh il y a trois ans.

Avec CBC et les informations de la journaliste Florence Ngué-No

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine