Retour

La libérale Nathalie Des Rosiers est la nouvelle députée provinciale d'Ottawa-Vanier

Après le dépouillement de la totalité des 265 bureaux de scrutin, Mme Des Rosiers a récolté 14 678 votes, soit une avance de 5655 voix face à son plus proche rival, le progressiste-conservateur André Marin.

Ce dernier a obtenu la faveur de 9023 électeurs. Le candidat néo-démocrate Claude Bisson a pour sa part terminé en troisième place, avec 4544 votes.

En fin de soirée, Mme Des Rosiers s'est adressée aux quelques centaines de partisans qui étaient réunis à la salle des Chevaliers de Colomb, sur l'avenue McArthur.

« Je ne peux pas vous dire comment ça me rend fière d'être votre représentante à Queen's Park pour Ottawa-Vanier, un comté qui a toujours démontré qu'il voulait vivre ensemble », a-t-elle lancé.

Toutes les communautés sont ici ce soir.

Nathalie Des Rosiers, nouvelle députée d'Ottawa-Vanier

Dans un court discours, la nouvelle députée a aussi tenu à remercier sa prédécesseure, Madeleine Meilleur, qui a démissionné au début de l'été, et la première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, qui était présente au rassemblement.

Une future ministre?

Plusieurs experts soutiennent que Mme Des Rosiers pourrait obtenir un poste de ministre dans le cabinet Wynne. Elle est une experte du droit constitutionnel et est doyenne à la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa.

Durant la campagne, Mme Des Rosiers a promis de tout faire en son pouvoir pour qu'Ottawa devienne officiellement une ville bilingue à temps pour les célébrations de 2017.

Elle a aussi milité pour de meilleurs soins de santé pour les personnes âgées, une revitalisation du chemin Montréal et des logements abordables.

La victoire de Nathalie Des Rosiers s'inscrit dans une longue tradition. Les libéraux règnent sur Ottawa-Vanier depuis 45 ans.

La première ministre Kathleen Wynne accueille d'ailleurs sans doute cette victoire comme un baume, puisque le Parti libéral de l'Ontario traîne dans les intentions de vote, selon de récents sondages.

Par ailleurs, les libéraux provinciaux se réunissent à Ottawa, vendredi et samedi, pour leur assemblée générale annuelle.

Progressistes-conservateurs et néo-démocrates se tournent vers 2018

Le progressiste-conservateur André Marin est déçu de ne pas avoir remporté son pari, lui qui était convaincu de pouvoir renverser les libéraux dans Ottawa-Vanier. Il se réjouit néanmoins d'avoir obtenu l'appui de près de 30 % des électeurs.

« Il faut que je considère mes prochaines démarches, mais je suis très fier des résultats ce soir », a-t-il dit. « La dernière fois, nous avions 7-8 % moins de base, mais là on une base assez solide de 27-28 %. »

Le PCC n'avait aucune base dans Ottawa-Vanier et maintenant nous en avons une qui est bien identifiée. Et de là, il faudra s'améliorer pour pouvoir battre les libéraux en 2018.

André Marin, candidat progressiste-conservateur

Le néo-démocrate Claude Bisson croyait aussi pouvoir l'emporter, mais il est tout de même satisfait de sa campagne.

« Ce qu’on a fait, on a une centaine de volontaires ici, qu’on a travaillé très fort. On a passé notre message », a-t-il déclaré. « Ce n’est pas le résultat que j’aurais aimé avoir, mais c’est correct. On est fier de ce qu’on a fait. »

Tout comme M. Marin, M. Bisson se tourne déjà vers les prochaines élections générales provinciales, prévues en 2018.

C’est une circonscription qui est typiquement libérale. C’est simplement que c’est entranché [sic] ici à Ottawa-Vanier. En 2018, on va essayer de changer ça.

Claude Bisson, candidat du NPD dans Ottawa-Vanier

Moins de 4 électeurs sur 10 ont voté

Seulement 36,36 % des 83 137 électeurs inscrits sur la liste électorale ont voté.

En tout, 11 candidats briguaient le siège de député d'Ottawa-Vanier.

Le directeur général des élections de l'Ontario indique qu'il publiera les résultats officiels à une date ultérieure.

Avec les informations des journalistes Gilles Taillon, Jérémie Bergeron et Angie Bonenfant

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?