Retour

La limite de vitesse sera réduite dans plusieurs secteurs de Gatineau

Les Gatinois peuvent s'attendre à voir des changements sur les panneaux de signalisation d'une vingtaine de tronçons de rue cet été. La Municipalité a choisi d'aller de l'avant avec des mesures d'atténuation de vitesse dans plusieurs secteurs.

La Ville a identifié un peu partout sur le territoire des tronçons de rue où une diminution est jugée nécessaire, surtout dans les secteurs de Gatineau, Aylmer, Buckingham et Masson-Angers. La plupart de ces tronçons se trouvent en milieu dit rural, mais pas exclusivement.

À Aylmer, notamment, plusieurs routes concernées sont situées près de parcs, de garderies, ou de camps de jour. Des travaux pour changer la signalisation doivent commencer prochainement.

La sécurité routière est l'une des plus grandes préoccupations des citoyens, selon les élus et le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), qui indiquent recevoir beaucoup d'appels et de plaintes pour la vitesse dans leurs quartiers chaque année.

La Ville a donc tenu à évaluer si des ajustements étaient nécessaires, aux dires de la conseillère du district d'Aylmer et présidente de la Commission sur les transports, les déplacements et la sécurité, Audrey Bureau.

« C'est un gros morceau qu'on donne cette année », affirme la conseillère. « On avait mandaté nos services pour faire l'analyse et revoir en profondeur les limites de vitesse [...]. Il va avoir une autre phase à l'automne qui passera au conseil municipal pour [ajouter] d'autres rues », a-t-elle ajouté.

De la sensibilisation avant les constats d'infraction

La Ville lance par le fait même une campagne de sensibilisation. Les citoyens qui veulent se mobiliser pour faire respecter ces nouvelles limites sont encouragés à le faire.

Les gens qui habitent près d'une artère nouvellement limitée à 40 km/h pourront emprunter des trousses d'affiches à installer sur leurs terrains privés afin de rappeler aux automobilistes de ralentir.

Les automobilistes devront aussi garder l'oeil ouvert et lever le pied puisque les policiers seront présents dans ces secteurs. Mais les conducteurs auront tout de même droit à une période d'adaptation.

« Il y a toujours une période où on va être là pour faire de la sensibilisation. On veut sensibiliser les gens à la présence de cette nouvelle signalisation-là et s'assurer [que les automobilistes] respectent la nouvelle limite de vitesse. Évidemment, par la suite, si on voit qu'il y a une problématique qui perdure dans ces zones-là, on va faire des opérations plus répressives où des constats d'infraction vont être donnés », a affirmé l'agente relationniste du Service de police de la Ville de Gatineau, Andrée East.

L'agent East rappelle d'ailleurs que les automobilistes peuvent s'attendre à voir des policiers avec des radars partout, et non pas seulement dans les nouvelles zones de vitesse.

Le SPVG constate un nombre important de constats d'infractions pour excès de vitesse. Près de 20 000 constats ont été distribués en 2017 et près de 10 000 l'ont été jusqu'à maintenant cette année.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les piscines d'hôtel les plus spectaculaires





Rabais de la semaine