Retour

La mairesse de Saint-André-Avellin Thérèse Whissell quitte la vie politique

La mairesse Thérèse Whissell qui est à la tête de la municipalité de Saint-André-Avellin depuis 12 ans a annoncé, vendredi, qu'elle quittera la vie politique à la fin de son mandat au mois de novembre prochain.

C'est avec la tête haute et le sentiment du devoir accompli que Mme Whissell cède son siège après avoir été élue trois fois à la mairie.

Thérèse Whissell a fait le saut en politique en 2005. La mairie a été une deuxième carrière pour Mme Whissell qui a été, auparavant, enseignante au primaire pendant 32 ans.

« Quand j'accepte quelque chose, je le fais à 200 % », explique celle qui admet être une boulimique de travail. « Quand j'accepte de donner mon nom, je mets toute mon énergie là-dedans. »

Cette passion, cette fougue et cette énergie, qui l'ont nourri pendant presque 45 ans de carrière, ont quelque peu eu raison d'elle, l'an dernier. Des problèmes de santé l'ont forcé à revoir ses priorités.

« Au mois d'août, l'an passé, j'ai fait une embolie pulmonaire qui m'a obligé à ralentir mon rythme de croisière. En plus, j'ai eu 75 ans, au mois de mai », relate-t-elle.

« L'âge et cet accident-là de la nature ont fait en sorte que j'ai décidé de penser à moi. »

Une passionnée de politique

Thérèse Whissell est issue d'une longue génération de politiciens.

« Je fais partie de la quatrième génération des Whissell à être à la mairie », déclare-t-elle.

« Mon père a été maire pendant 40 ans. Mon mari a été maire neuf ans jusqu'à son décès. Il est décédé en cours de son mandat. J'ai vécu dans un monde politique à peu près tout le temps de ma vie. »

Mme Whissell espère que la municipalité de Saint-André-Avellin continue de se développer après son départ.

« J'aimerais que les gens continuent de venir habiter chez nous », souhaite-t-elle. « On est actuellement la plus grosse municipalité pour les habitants et la deuxième pour l'évaluation foncière. »

Elle compte parmi ses plus belles réalisations la construction du Complexe Whissell, la mise sur pied d'une animation locale qui a aidé à définir les priorités municipales et le ralliement d'une armée de bénévoles qui ont aidé à développer Saint-André-Avellin côté social, sportif et culturel.

Un retour à la peinture

Thérèse Whissell quitte la vie politique, mais son désir de s'impliquer, lui, ne la quitte pas.

« Je vais rester active », promet-elle. « Il y a du bénévolat à faire un peu partout. »

La retraite sera aussi une occasion pour la mairesse de se remettre à la peinture, un passe-temps qu'elle avait délaissé en raison d'un horaire trop chargé.

« Je faisais de la peinture entre la fin de ma carrière d'enseignante et le début de ma carrière à la municipalité. J'aime beaucoup la peinture. J'avais serré mes pinceaux, mais je vais les ressortir. Ça va être un hobby », confie-t-elle sereinement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine