Retour

La Maison de la francophonie d'Ottawa en difficulté financière

Les travaux de construction sont arrêtés depuis des mois et les caisses sont vides. Le manque de financement menace l'avenir de ce projet d'une importance capitale pour la francophonie d'Ottawa.

Les 4 M$ accordés du gouvernement ontarien pour financer la construction de ce projet sont déjà entièrement dépensés.

C'est que la rénovation de cette ancienne école construite en 1922 a coûté très cher.

De l'amiante se trouvait dans les plafonds et dans les murs, et il a fallu construire de toute pièce un ascenseur au coût de 1 M$.

Les francophones avaient obtenu l'école et le site pour la modique somme de 1 $ en 2010. Malgré les problèmes, le potentiel est énorme selon le conseil d'administration.

« Le train léger s'en vient pas très loin, le développement intense a eu lieu partout autour de nous. Alors c'est le dernier terrain ouvert. Il n'y en a plus. Si on veut avoir un centre communautaire qui a une cour, ça prend un terrain ouvert et c'est le dernier », explique Ronald Bisson.

Il faudrait obtenir 4 M$ de plus pour mener à bien le projet. L'Association des communautés francophones d'Ottawa (ACFO) y tient.

« Ça serait vraiment dommage... pour 4 millions, qui est, sur un budget national, des peccadilles. J'espère vraiment que ce sera possible de les trouver », dit la directrice générale de l'ACFO, Isabelle Miron.

Le conseil d'administration de la Maison de la Francophonie compte sur le gouvernement de l'Ontario et celui du Canada pour donner un appui final au projet.

D'après un reportage de Gilles Taillon.

Plus d'articles

Commentaires