Retour

La marche « La rue, la nuit, les femmes sans peur » à Gatineau et Ottawa

Quelques centaines de personnes de la région ont participé mardi soir à la marche « La rue, la nuit, les femmes sans peur ». L'événement organisé des deux côtés de la rivière est un cri du coeur des femmes qui souhaitent avoir la liberté de se promener sans crainte le soir.

Ces manifestations prennent une couleur particulière, en raison du meurtre de trois femmes de l'Est ontarien mardi.

Parmi les marcheurs, Isabelle Bélanger soulignait que le travail de sensibilisation doit continuer après l'événement. « Évidemment, la violence dans la rue, ça ne s'arrête pas ce soir à 19h30 quand on a fini de marcher », ajoute l'intervenante du Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALAS). « On nous a appris dès notre enfance qu'il faut craindre la rue et que si quelque chose nous arrive, bien c'est notre faute. »

Chaque année, l'événement vise à sensibiliser le public à la violence faite aux femmes en tenant un rassemblement dans un espace public.

À voir : Marie-Lou St-Onge a discuté de violence conjugale et d'agression sexuelle avec Joëlle Trahan, du CALAS de l'Outaouais.

Plus d'articles

Commentaires