Retour

La Municipalité de Pontiac décrète l'état d'urgence

La Municipalité de Pontiac a décrété l'état d'urgence, à 11 h 30 vendredi, à la suite des inondations qui touchent le secteur.

Un comité composé d’élus, de membres du personnel de la Municipalité et d’un représentant du ministère de la Sécurité publique a été formé cette semaine et la coordination des mesures d'urgence s'organise.

Une quarantaine de résidences ont été inondées et 200 autres sont menacées en raison de la montée du niveau de la rivière des Outaouais.

Depuis deux jours, les autorités ont fermé certains chemins impraticables. C'est le cas du chemin du Lac, de l'avenue des Plages et de la rue de la Sapinière. Le niveau de l'eau a d'ailleurs augmenté de 9 cm sur l'avenue des Plages.

Au moins 10 mm de pluie sont tombés dans la nuit de jeudi à vendredi, en Outaouais et dans l'Est ontarien.

À 10 h vendredi matin, Ottawa avait reçu 120 mm de pluie depuis le 1er avril, ce qui représente presque le double des quantités de pluie reçues mensuellement en avril. La moyenne est de 59,7 mm.

Évacuation en cours à Pontiac

En soirée, jeudi, des pompiers ont cogné aux portes pour évacuer des résidents des chemins du Bord-de-l'Eau, du Ruisseau et Dion.

La Ville a mis en place un service d'information destiné aux sinistrés au Centre communautaire de Luskville, au 2024, route 148. Ils pourront y obtenir des renseignements sur de l'hébergement gratuit.

La Ville a demandé aux citoyens dans certains secteurs de quitter leur maison de manière préventive. La plupart ont choisi de demeurer chez eux.

Le Service de sécurité incendie de la Municipalité de Pontiac fait une tournée d'information auprès de ces personnes, afin de les aviser qu'il sera impossible de les secourir si elles refusent l'évacuation.

Le maire de Pontiac, Roger Larose, n'exclut pas la possibilité de forcer les résidents récalcitrants à quitter leur maison.

La situation va s'envenimer à Saint-André-Avellin

L'équipe des mesures d'urgence à Saint-André-Avellin affirme que la situation va empirer vendredi et samedi. La rivière de la Petite Nation a débordé de près de deux mètres et demi en quelques jours à peine et les températures peu clémentes ne feront pas ralentir les inondations.

« Ce qui est inquiétant aussi, c'est le dégel des lacs Simon et Gagnon au nord de la municipalité. On devrait avoir beaucoup d'eau aujourd'hui, probablement en fin de journée. Ça va augmenter le niveau d'eau », explique le coordonnateur des mesures d'urgence, Pierre Cousineau.

Jeudi, la Municipalité a décrété l'état d'urgence et 10 résidences ont été évacuées.

Pour consulter la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine