Retour

La neige ramassée d'ici mardi soir à Ottawa et à Gatineau

D'ici l'heure du souper mardi, le chaos de la tempête des dernières heures devrait être derrière nous. Les villes d'Ottawa et de Gatineau promettent que toute la neige tombée sera ramassée dans les 24 heures suivant le dernier flocon.

Somme toute, les équipes de déneigement semblent avoir réussi l'épreuve de la première vraie bordée de neige de la saison, mis à part quelques plaintes au sujet du déneigement des trottoirs.

La Ville d'Ottawa dit avoir commencé le déneigement de ses trottoirs dans le marché By et au centre-ville dès l'accumulation de 2,5 cm de neige. Sur les autres trottoirs, il a fallu attendre 5 cm d'accumulation.

À Gatineau, la règle du 5 cm s'applique à l'ensemble des trottoirs. Pour certains Gatinois, le travail de déneigement a été trop lent.

« J'ai eu de la misère », a lancé un citoyen rencontré lundi après-midi. « De la rue Notre-Dame, j'ai dû aller [au palais de justice] et puis il y avait de la neige partout. Je pouvais à peine marcher. »

Les villes d'Ottawa et de Gatineau rappellent que la meilleure façon de se plaindre du déneigement est d'appeler leur service 311 respectif.

« Il se peut qu'il y ait des situations de la sorte et il faut qu'on en soit informé au service 311, si ce genre de situation revient à nouveau », explique le directeur des communications de la Ville de Gatineau, Jean Boileau.

D'importantes dépenses pour les municipalités

Les tempêtes hivernales représentent d'importants coûts pour les villes. À Ottawa, on évalue que la tempête de lundi coûtera 2,5 millions de dollars aux contribuables, sur un budget annuel de déneigement de 63 millions de dollars.

Du côté de Gatineau, sans évaluer le coût de chaque tempête, M. Boileau affirme que 16 millions de dollars ont été prévus à la pour faire face aux intempéries cet hiver.

Par ailleurs, il rappelle qu'il sera interdit de stationner dans les rues de la municipalité à compter de minuit, dans la nuit de lundi à mardi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine