Retour

La police d'Ottawa aide un propriétaire à évincer un comptoir de vente de marijuana

Le Service de police d'Ottawa (SPO) a aidé, jeudi, le propriétaire d'un centre commercial en rangée à évincer un comptoir de vente de marijuana.

CannaGreen a ouvert ses portes au 33, place Roydon, près du chemin Merivale cet été, dans le quartier Nepean.

Excédé par la multiplication des plaintes des commerçants avoisinants et des incidents sur place, notamment un braquage à l'arme blanche, le propriétaire de la bâtisse a décidé de se séparer de ce locataire encombrant et d'embaucher un huissier.

Ce dernier, qui se nomme Doug Specht, soutient que l'expulsion était justifiée en raison du non-respect du bail. Il ajoute que le propriétaire ne savait pas que le commerce vendait de la marijuana.

Mais en dépit de l'émission d'un avis d'éviction et du changement des serrures, le gérant a continué à revenir derrière son comptoir afin de poursuivre ses activités de vente illégale.

La police a finalement été appelée en renfort et des témoins ont rapporté avoir vu des agents passer les menottes à un homme, mercredi.

Par la suite, les autorités ont aussi été vues en train d'emporter des boîtes par la porte de derrière, jeudi.

Il y a plus d'une douzaine de dispensaires de marijuana qui ont pignon sur rue à Ottawa actuellement, même si la vente de cette drogue n'a pas encore été légalisée.

La police d'Ottawa hésite en général à intervenir, de peur que les éventuelles accusations déposées ne tiennent pas en cours, une fois que le gouvernement Trudeau aura adopté sa nouvelle réglementation sur la marijuana.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?